AsieEtudesEuropeFonds d'investissementInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

[Rétro 2016] Le Top 10 des levées de fonds de la Tech en 2016

Depuis le début de l’année 2016, FrenchWeb a mis en place son indicateur FrenchWeb Invest, qui recense l’ensemble des levées de fonds annoncées par les acteurs de la Tech française.

Au total, ce sont plus de 2,1 milliards d’euros qui ont été investis au capital de ces sociétés, et plus de 540 opérations recensées ces 12 derniers mois. Retour sur les 10 levées de fonds les plus importantes en 2016.

Les 10 levées de fonds les plus importantes de l’année

10e ex-aequo – Navya Technologies et Wynd: les sociétés ont toutes les deux levé 30 millions d’euros, respectivement en octobre et en novembre. Le constructeur de véhicules électriques et autonomes lyonnais Navya Technologies a réalisé son tour de table auprès d’investisseurs tels que Robolution Capital, Gravitation, Capdecisif Management, Valeo, Keolis, et Group8.

La société Wynd, qui a développé une solution pour digitaliser les points de vente, a quant à elle convaincu Orange et Sodexo de lui faire confiance.

8e – Drivy: en avril, la plateforme de location de voitures entre particuliers annonçait une levée de fonds d’un montant de 31 millions d’euros, auprès de Cathay Innovation, Via ID, Index Ventures, et de Nokia Growth Partners. Bpifrance a également participé à l’opération. La société, aujourd’hui présente dans toute l’Europe, souhaite poursuivre son expansion à l’international.

7e – Acco Semiconductor: en avril également, le spécialiste des circuits intégrés, destinés à un usage mobile, a levé 35 millions d’euros auprès de Partech Ventures, d’A Plus Finance, d’Omnes Capital, de Siparex, du fonds Foundation Capital, de Pond Ventures, et de Bpifrance. Avec cette opération, la société franco-américaine souhaite accélérer la commercialisation de sa technologie.

6e – Teads: le spécialiste de la vidéo publicitaire annonçait dans le courant de l’été un investissement de 43 millions d’euros, auprès de BNP Paribas, la Bank of China, HSBC, la Banque Palatine et Bpifrance. Avec ce nouvel investissement, la société souhaite se développer en Asie, et notamment en Chine.

5e – LinkbyNet: dans le courant du mois d’août également, le spécialiste de l’infogérance déclarait avoir levé 50 millions d’euros, auprès du fonds Kensight Capital.

Le Top 3

3e ex-aequo – Deezer et Devialet: les deux champions de la Tech française ont fait parler d’eux à l’occasion de leurs tours de table respectifs, d’un montant de 100 millions d’euros chacun. En janvier, Deezer ouvrait l’année en annonçant se refinancer auprès de ses investisseurs historiques, à défaut d’avoir mené à bien une introduction en Bourse qui devait lui permettre de collecter 300 millions d’euros. Depuis, le service de streaming musical a été racheté à 50% par un fonds russo-américain.

En novembre, c’était au tour du fabricant d’amplificateurs de son haut de gamme Devialet d’attirer l’attention, avec sa levée de fonds exceptionnelle. C’est auprès de Ginko Ventures, de Foxconn, du Groupe Renault, de Sharp, de Playground Global, de Korelya Capital, de Roc Nation, de Future French Champions, du CM-CIC Investissement et de Bpifrance que la société s’est financée.

2e – Sigfox: la société toulousaine, qui a développé un réseau bas débit pour objets connectés, annonçait en novembre un investissement de 150 millions d’euros, auprès de ses investisseurs historiques, et d’autres tels que Salesforce, Total, Alto Invest, Swen CP et Tamer Group. Henri Seydoux, le PDG du groupe, a également pris part à ce tour de table.

1e – OVH: avec sa levée de fonds de 250 millions d’euros annoncée pendant l’été, l’hébergeur français arrive en tête des plus importantes levées de fonds réalisées par des acteurs de la Tech française en 2016. Deux fonds américains, KKR & Co et Towerbrook, ont participé à ce tour de table. Avec cette opération, la société de Roubaix voit sa valorisation dépasser le milliard d’euros.

Retrouvez bientôt l’indicateur FrenchWeb Invest de l’année 2016

fwinvest-2016-2

 

 

LIRE aussi : 

 

Crédit photo: Adobe Stock, la place de marché de contenus créatifs
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Share This