ActualitéAmérique du nordBusinessTech

SpaceX a lancé la première grappe de sa constellation de satellites pour déployer Internet depuis l’espace

AFP

La société spatiale californienne SpaceX a lancé jeudi les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation « Starlink », destinée à fournir internet depuis l’espace et qui pourrait un jour compter 12 000 satellites. Une fusée Falcon 9 de la société créée par Elon Musk a décollé sans incident de Cap Canaveral en Floride à 02H30 GMT, avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites.

Une heure plus tard, le second étage de la fusée a relâché les satellites en grappe, à environ 450 km d’altitude. Ils devaient ensuite se séparer naturellement, puis se propulser chacun jusqu’à une altitude de 550 km, soit au-dessus de la Station spatiale internationale (environ 400 km) mais bien en-dessous de la plupart des autres satellites en orbite terrestre, notamment ceux en orbite géostationnaire à 36 000 km. 

L’internet de l’espace, un marché convoité 

Le lancement était initialement prévu la semaine dernière mais avait été reporté en raison de vents, puis de problèmes informatiques. SpaceX, leader du marché des lancements, veut saisir une part du futur marché de l’internet de l’espace, que convoitent de nombreuses rivales, comme la start-up OneWeb, ou le géant Amazon, qui est bien moins avancé (projet Kuiper).

Chaque satellite de Starlink lancé jeudi pèse 227 kilogrammes. Elon Musk a expliqué la semaine dernière que le système commencerait à être réellement opérationnel avec environ 800 satellites, ce qui nécessitera encore une douzaine de lancements.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
SpaceX a lancé la première grappe de sa constellation de satellites pour déployer Internet depuis l’espace
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link