Les contributeursLes ExpertsManagement

Shadow IT: la DSI doit recruter des profils polyvalents pour conserver sa place centrale

Par Emmanuel Stanislas, fondateur de Clémentine

Dans les départements marketing comme ailleurs, l’utilisation de solutions dans le cloud et d’outils collaboratifs s’amplifie sans la validation de la DSI. Celle-ci s’interroge dès lors sur la position à adopter, alors que son rôle demeure essentiel pour la performance et la sécurité de l’entreprise.

On l’appelle Shadow IT et ce n’est ni nouveau, ni mystérieux, mais simplement un phénomène qui se généralise en parallèle de l’accélération nécessaire de la transformation numérique des entreprises. Concrètement, chaque direction métier ou collaborateur isolé décide d’utiliser ses propres outils informatiques sans réelle approbation de la DSI ou de l’«équipe IT», pour gagner en agilité et efficacité.

Les marketeurs, par exemple, sont souvent séduits par de nouvelles solutions en SaaS simples à prendre en main, qui leur sont proposées directement par des éditeurs historiques ou des start-up avides de conquête de marché et qui évitent la case DSI pour ne pas ralentir leurs ventes. Une facilité renforcée par le fait que les directions marketing disposent désormais bien souvent de budgets propres pour ces investissements technologiques, laissant la DSI dans une situation perplexe et ambiguë.

Cantonnée à une fonction de support et privée de son rôle décisionnaire, la direction technique hésite à intervenir au sein des métiers. Un laisser-faire, souvent souhaité par la direction générale, qui peut en effet tendre vers une progression de l’efficience et de l’innovation, mais parfois vers l’exact opposé, avec des risques sérieux de fiabilité et de sécurité de l’information, sans compter les coûts d’achats moins contrôlés.

En perdant la pleine maîtrise du choix des outils de l’entreprise, à charge de la DSI de trouver une nouvelle place porteuse de valeur ajoutée, en exerçant une influence positive auprès des métiers.

DSI et Marketing, main dans la main pour le business

Comme la plupart des branches impactées par la transformation numérique, la DSI doit se réinventer en quittant son habit de contrôleur en chef du système d’information pour devenir un véritable support à la stratégie métier, afin de contribuer à l’innovation et non pas la freiner. Il estLa DSI conserve un rôle crucial qui doit être valorisé

L’utilisation non contrôlée d’applications simples permettant d’augmenter la performance des collaborateurs n’aura pas un impact trop marqué, mais il en va autrement de solutions plus critiques contenant et faisant circuler des informations confidentielles de l’entreprise. La sauvegarde etRetrouvez toutes les offres d’emploi de Clémentine sur FrenchWeb Jobs

Le contributeur :

 

Emmanuel Stanislas est le fondateur de Clémentine.

 

Tags

contributeur

Régulièrement, FrenchWeb ouvre ses colonnes à des experts pour partager leur expérience, et meilleures pratiques.Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.Nous ne diffusons pas de tribunes produites à des objectifs de RP, ou de SEO.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Vous définissez ici le positionnement de notre société à ses clients depuis bientôt 8 ans.

    Ces problèmes la (informatique fantome) sont connus depuis bien longtemps et l’IT interne a perdu de sa valeur ajoutée (en voulant rationaliser et sous traité en externe).

    Et ces problématiques sont communes aux petites et grandes entreprises …

    Nous nous positionnons en qualité d’accompagnant du numérique, cela touche à la fois fois à la sphère IT (la base)
    ET aussi aux outils du digital (marketing mais pas que …) …

    Une entreprise doit trouver des accélérateurs pour gagner en efficacité, productivité et les nombreux outils à disposition ne sont souvent pas connus des professionnels.

    Nous les testons, utilisons, validons et éventuellement quand le client exprime un besoin nous lui proposons l’intégration de l’outil et la formation, les indicateurs, la formation etc …

Shadow IT: la DSI doit recruter des profils polyvalents pour conserver sa place centrale
BeautyTech: à New York, des entrepreneuses reviennent sur leur gestion de la crise
Entrepreneuriat : toute solution n’a pas son problème
Innovation et société: les risques d’une prudence excessive
La notion d’impact, au cœur de l’entrepreneuriat ?
Rakuten
Rakuten: « De nouvelles possibilités d’innover en matière d’expérience client s’ouvrent dans le retail »
Tech for good: et si c’était une très mauvaise idée?
Copy link