A la uneActualitéEurope

SigFox annonce une levée de fonds de 100 millions d’euros

Sigfox, la société dirigée par Ludovic Le Moan, spécialiste de la connectivité des objets poursuit sa conquête. Il annonce ce mercredi un nouveau tour de table de 100 millions d’euros. Cette levée comprend un tour de table initial de 81 millions d’euros et une réserve de surallocation de 19 millions d’euros qui permettra au gré des besoins de Sigfox de faire entrer de nouveaux partenaires stratégiques au capital de la société dans les prochains mois.

Ainsi, Sigfox compte parmi ses nouveaux actionnaires Elliott Management Corporation, GDF SUEZ, Air Liquide et Eutelsat. Elaia, IXO PE, Partech Ventures, Idinvest, et BPI France, actionnaires historiques de la société, ont également participé à ce tour de table. La start-up toulousaine avait déjà levé 27 millions d’euros auprès de ces derniers. Elle aurait réalisé 6 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2014.

Sigfox a déjà instalé 1 300 antennes

Pour Anne Lauvergeon, présidente du Conseil d’administration de la société et aujourd’hui chef d’orchestre de l’internationalisation de Sigfox:

« Cette levée de fonds record de 100 millions d’euros constitue une avancée très significative vers le développement mondial de notre réseau. La confiance de nos investisseurs et l’énergie de l’équipe Sigfox nous permettent de renforcer notre position de leader de la communication pour l’Internet des Objets ».

Ludovic Le Moan, fondateur de la société, a installé 1 300 antennes pour couvrir le territoire français, et est parvenu à exporter le modèle en Espagne, en Russie, et en Belgique. La stratégie de Sigfox est de s’adosser à un opérateur local, comme Albertis en Espagne, ou encore Micronet, pour connecter les places de stationnement à Moscou.

La société toulousaine vise une cotation

Deuxième raison de ce tour de table, Sigfox veut partir à l’assaut du marché américain. L’entreprise y bénéficiera de l’appui d’opérateurs télécom internationaux (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures).

La société vise par ailleurs une introduction en Bourse, on parle du Nasdaq mais rien n’est encore joué. Aux Etats-Unis, la stratégie semble être la même: s’adosser à des opérateurs, ou des acteurs de la distribution et de la sécurité pour étendre le parc réseau bas débit dont Sigfox a le secret.

Sigfox, qui a reçu plusieurs offres de rachat mais les a jusqu’à présent déclinées selon nos informations, ne néglige pas non plus les acteurs asiatiques. Le patron de Sigfox s’est d’ailleurs rendu cet été dans plusieurs pays d’Asie (Chine, Corée du sud…), et devrait recevoir certains d’entre eux à Labège, près de Toulouse, au siège de Sigfox.

Revoir l’interview exclusive d’Anne Lauvergeon et Ludovic Le Moan :

Voir l’interview de L. Moan : « Comment Sigfox gère-t-il sa croissance? 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
SigFox annonce une levée de fonds de 100 millions d’euros
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir
Vélos, trottinettes, scooters…: la mobilité partagée se démocratise dans les grandes villes françaises
Streaming: 6 mois après son lancement, Quibi cherche déjà un repreneur
Netflix: le déconfinement ralentit sa croissance sur ses marchés matures tandis que l’action chute
[Webinar] Passez de 3 semaines à 3 heures avec la signature électronique