ActualitéArts et CultureBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fonds

Singulart lève 1,5 million d’euros pour tisser sa toile à l’international

Le montant

La start-up parisienne Singulart, qui développe une galerie d’art en ligne, a bouclé un tour de table de 1,5 million d’euros. La société a réalisé cette opération auprès de business angels, notamment Denis Fayolle, co-fondateur de LaFourchette, et Chantal Baudron, fondatrice d’un cabinet de conseil en recrutement éponyme pour cadres et dirigeants, ainsi qu’auprès de F3A (Fonds Ambition Amorçage Angels), géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. La société avait levé 1,1 million d’euros en 2017 lors de son lancement.

Le marché 

Lancée à Paris en août 2017 par Véra Kempf, Brice Lecompte et Denis Fayolle, la start-up française, a conçu une plateforme de vente d’oeuvres d’art en ligne à dimension internationale. Elle permet à des peintres et des photographes, reconnus dans leur pays de résidence, de vendre plus facilement leurs oeuvres à des collectionneurs dans le monde entier.

A ce jour, Singulart revendique un portfolio de plus de 45 000 oeuvres (peintures et photographies). La jeune pousse précise mettre en avant 2 200 artistes de 80 nationalités différentes. Sur un marché en pleine croissance, Singulart se positionne sur le même segment que Saatchi Art aux États-Unis et Rise Art au Royaume-Uni. La société française s’est d’ailleurs renforcée sur le marché britannique en septembre dernier en mettant la main sur NewBloodArt, l’un de ses concurrents outre-Manche.

En 2017, le marché de l’art en ligne a atteint 4,22 milliards de dollars, en hausse de 12%, selon le dernier rapport Hiscox sur le marché de l’art en ligne, et dépasserait désormais les 5 milliards de dollars. Si la croissance de ce marché ralentit, 81% des plateformes pensent que sa consolidation va s’accélérer, d’après l’étude de l’assureur spécialisé dans les objets d’art. Selon Hiscox, la bataille de l’art en ligne va de plus en plus se jouer sur Instagram. L’assureur indique en effet que «79% des acheteurs d’art de moins de 35 ans utilisent Instagram pour découvrir de nouveaux artistes».

Les objectifs 

Ce financement doit permettre à Singulart d’accélérer son expansion à l’international. Dans ce cadre, la société va renforcer ses effectifs pour constituer une équipe multiculturelle. «Effectuant plus de 92% de nos ventes à l’export, nous aspirons plus que jamais à décloisonner les frontières du marché des ventes d’art en ligne, à apporter plus de transparence aux collectionneurs et à convaincre des artistes de qualité à se lancer dans l’aventure du numérique», indique l’entreprise. En parallèle, la start-up parisienne va également se lancer dans la sculpture ce mois-ci et commencer à développer sa marque en dehors des canaux digitaux.

Singulart : les données clés

Fondateurs : Véra Kempf, Brice Lecompte et Denis Fayolle
Création : 2017
Siège social : Paris
Activité : galerie d’art en ligne
Financement : 1,5 million d’euros en janvier 2019

Bouton retour en haut de la page
Singulart lève 1,5 million d’euros pour tisser sa toile à l’international
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Droits voisins: Facebook va rémunérer une partie de la presse française
PayPal
PayPal envisage de racheter Pinterest, l’action s’envole
[Appel à candidatures] Start Innovation Business Awards CIC : appel à projets jusqu’au 31 octobre
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron