ActualitéBusinessLes levées de fonds

Smiile, 1,3 million d’euros pour accélérer sur le marché des villes collaboratives

Le montant

Smiile, acteur de l’économie du partage en France, renforce son actionnariat avec MAIF et le groupe Bouygues, via une nouvelle levée de fonds de 1,3 millions d’euros afin d’accélérer son développement sur le marché des villes collaboratives et connectées. L’entreprise poursuit sa croissance avec le même objectif : démocratiser l’acte de partage sous toutes ses formes, maximiser la mutualisation des ressources et faciliter l’entraide locale.

L’opération intervient après une première levée d’amorçage en novembre 2015 auprès de la MAIF via son fonds d’investissement MAIF Avenir. Ce second tour réunit de nouveau l’assureur et investisseur historique, mais aussi le groupe Bouygues via son fonds d’investissement BIRD et un nouveau family office. Cette augmentation de capital a été complétée par un financement de la Bpifrance.

Le marché

Fondé à Saint Malo en 2014 par David Rouxel, aux cotés d’une équipe de 15 collaborateurs, le réseau social Smiile se développe autour d’une mission claire : faciliter le partage au quotidien. Grâce à lui, les habitants d’un même quartier ou d’une même ville peuvent mutualiser des objets, échanger des services en toute confiance ou encore discuter de leur vie de quartier. Ce réseau génère des économies, réduit les empreintes carbones des foyers, et apporte de nombreux services collaboratifs près de chez soi.

Le réseau social de proximité, qui mise sur le partage, l’échange de conseils et de recommandations entre voisins, attire les convoitises : mesvoisins.fr, ma-residence.fr, proxiigen.com… mais aussi le géant Nextdoor qui arrive en force des Etats-Unis sur le marché français.

Face à cette concurrence à venir, Smiile annonce 400 000 utilisateurs grand public et affiche quelques chiffres pour illustrer sa dynamique de croissance. Ainsi, selon les chiffres communiqués, Smiile enregistre +140% de téléchargements de l’application, + 75% d’utilisateurs actifs, +30% de partages d’objets et de services réalisés, et + 40% de publications en janvier 2018.

Les objectifs

L’entreprise souhaite grâce à ce nouveau soutien élargir son offre B2B, qui adresse depuis plus d’un an le marché des bailleurs sociaux, des collectivités territoriales, et de tous les acteurs de l’habitat (promoteurs immobiliers, aménageurs), afin de de contribuer significativement au bien vivre ensemble à l’échelle d’une ville, d’un quartier ou d’une résidence.

Cette offre B2B souhaite apporter un panel complet de services collaboratifs qui permet aux acteurs de ce qu’on appelle désormais la smart city de communiquer de manière ciblée, et d’instaurer des démarches participatives (remontées d’anomalies, dialogue citoyen, projets locaux…) ainsi que les réflexes de mutualisation (partage de services et de compétences, alerte en temps-réel, covoiturage entre voisins, prêt de matériel, achats groupés, etc).

En parallèle de cette levée de fonds et de ses ambitions BtoB, Smiile reste concentré sur son produit grand public.

Smiile, les données clés :

Fondateur : David Rouxel
Création : 2014, sous le nom Mon P’ti voisinage. Changement de nom en Smiile en 2017.
Siège social : Saint-Malo
Activité : réseau social de proximité
Financement : 1,7 million d’euros en 2015 ; 1,3 million d’euros en 2018

Tags
Plus d'infos

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer