ActualitéAmérique du nordBusinessMarketing & CommunicationMedia

Snap a versé plus de 100 millions de dollars à ses partenaires médias en 2017

Si les médias ont besoin de Snapchat pour séduire les Millennials, l’application de messagerie éphémère a de son côté besoin des médias pour générer des revenus. Dans ce contexte, Snap, la maison-mère de Snapchat, verse chaque année plusieurs millions de dollars à ses partenaires médias afin de partager ses revenus publicitaires. Ces derniers sont générés via les publicités placées à côté des vidéos et des histoires, qui sont créées par les éditeurs partenaires de la firme américaine. Or bonne nouvelle pour Snap, ces revenus publicitaires sont en pleine croissance.

Ainsi, le groupe dirigé par Evan Spiegel a versé en 2017 plus de 100 millions de dollars de revenus publicitaires à ses partenaires médias, à l’image d’ESPN, Bleacher Report ou encore Konbini. C’est presque le double par rapport à 2016, où la société leur avait versé 58 millions de dollars. A titre de comparaison, ce versement s’élevait à peine à 10 millions de dollars en 2015.

Un quatrième trimestre 2017 meilleur que prévu

Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour Snap, qui souhaite attirer davantage d’annonceurs pour augmenter ses revenus. En mauvaise posture l’an passé, la firme américaine a déjoué les pronostics des analystes en ce début d’année 2018 en annonçant un chiffre d’affaires de 285,7 millions de dollars pour le quatrième trimestre 2017, en hausse de 72% sur un an, largement au-delà des 252,8 millions de dollars attendus. Les revenus de la société ont notamment été dopés par la mise en place d’un système de publicité automatisé basé sur les enchères et la refonte de Snapchat pour rendre l’application plus simple d’accès et ainsi attirer de nouveaux utilisateurs, qui seraient de nouvelles cibles publicitaires.

En cours de déploiement, la nouvelle version de Snapchat vise à faire gonfler le compteur d’abonnés, qui fait grise mine face à celui d’Instagram qui ne cesse de s’affoler. Au quatrième trimestre 2017, l’application a gagné 8,9 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, en hausse de 5% par rapport au trimestre précédent, pour atteindre les 187 millions d’utilisateurs. Pendant ce temps, son rival Instagram, propriété de Facebook, compte plus de 300 millions d’utilisateurs actifs chaque jour pour son outil «Stories». Ce dernier est directement inspiré des «stories» de Snapchat, qui permettent de partager des photos et des vidéos qui disparaissent au bout de 24 heures. Malgré la croissance rapide du nombre d’utilisateurs sur Instagram Stories, Snap peut aborder l’année 2018 avec un peu plus de sérénité avec un dernier trimestre encourageant en 2017. Reste désormais à savoir si la tendance va se confirmer au premier semestre de l’année en cours.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer