A la uneBusinessFinTechInvestissementsStartup

So’Fi joue les boussoles dans la recherche de financements publics et bancaires

Il est parfois difficile de faire le tri parmi les centaines de formules d’aides publiques et de financements bancaires lorsque l’on est entrepreneur. Pour s’y retrouver, il existe une plateforme baptisée So’Fi.

Unique en son genre, elle assure le rôle d’interface entre les banques ou les financeurs publics et les entreprises. La start-up qui l’édite, Disia, se rémunère en prélevant une commission de 2 à 3% du montant du prêt obtenu dans le cas d’un financement bancaire. Dans le cas d’un financement public, elle facture 90 euros pour un bilan de recherche et 250 euros pour l’étape d’après: l’audit d’éligibilité. Dans ce dernier cas, l’accompagnement inclut une appréciation des points forts et des points faibles du projet et des conseils pour remplir au mieux les dossiers de demande.

Les fondateurs de la start-up de courtage de crédits se sont fixés pour objectif d’accompagner 3 000 entreprises sur l’année 2015 et de générer 200 000 à 300 000 euros de chiffre d’affaires, ce qui lui permettrait d’atteindre la rentabilité.

Plus de détails avec Sadia Podlunsek, cofondatrice de So’Fi avec son mari Denis Podlunsek:

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
So’Fi joue les boussoles dans la recherche de financements publics et bancaires
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Alban Sayag, COO de YouSign
[Build Up] YouSign accélère son développement produit avec l’acquisition de Canyon
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers