A la uneBusinessFinTechInvestissementsStart Me UpStartupStartup Channel

So’Fi joue les boussoles dans la recherche de financements publics et bancaires

Il est parfois difficile de faire le tri parmi les centaines de formules d’aides publiques et de financements bancaires lorsque l’on est entrepreneur. Pour s’y retrouver, il existe une plateforme baptisée So’Fi.

Unique en son genre, elle assure le rôle d’interface entre les banques ou les financeurs publics et les entreprises. La start-up qui l’édite, Disia, se rémunère en prélevant une commission de 2 à 3% du montant du prêt obtenu dans le cas d’un financement bancaire. Dans le cas d’un financement public, elle facture 90 euros pour un bilan de recherche et 250 euros pour l’étape d’après: l’audit d’éligibilité. Dans ce dernier cas, l’accompagnement inclut une appréciation des points forts et des points faibles du projet et des conseils pour remplir au mieux les dossiers de demande.

Les fondateurs de la start-up de courtage de crédits se sont fixés pour objectif d’accompagner 3 000 entreprises sur l’année 2015 et de générer 200 000 à 300 000 euros de chiffre d’affaires, ce qui lui permettrait d’atteindre la rentabilité.

Plus de détails avec Sadia Podlunsek, cofondatrice de So’Fi avec son mari Denis Podlunsek:

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
So’Fi joue les boussoles dans la recherche de financements publics et bancaires
E-santé: la startup lorraine i-Virtual lève 2,5 millions d’euros auprès d’Elaia
Mobilité urbaine : Comment Velco souhaite s’attaquer au marché européen 
[DECODE Market] Amazon : comment Jeff Bezos a construit un empire qui va bien au-delà de l’e-commerce
OVH
OVHcloud prépare son éventuelle introduction en Bourse
Starling Bank
La startup britannique Starling Bank lève 317 millions d’euros et passe au rang de licorne
Cyberattaque contre Microsoft: l’Autorité bancaire européenne fait partie des victimes collatérales