Tech

Sparrow, le nouveau client mail pour Mac OS

« Minimaliste » est le mot clé de Sparrow, client mail lancé en octobre dernier en version béta. Une période de test qui s’est très rapidement traduite en succès avec 70 000 téléchargements en quelques semaines à peine.

Sparrow se positionne entre les clients mail traditionnels, comme l’application « Mail » sur Mac OS par exemple, et une application de notification proche d’un client Twitter. L’inspiration est claire: porter sur le desktop une application reprenant les avantages de simplicité d’une application mobile. L’application est au départ un client Gmail sur support Imap susceptible d’être facilement décliné pour accéder à d’autres messageries. Son développement a commencé il y a près de 10 ans déjà !

Parmi les fonctionnalités de Sparrow:

– L’incrémentation des conversations (Threads), la gestion de plusieurs comptes, les notifications, la labélisation des mails, la gestion simple des pièces jointes… Dès qu’une API publique sera disponible, Sparrow intégrera Facebook Messages.

Sparrow est financé par Kima Ventures. L’application payante est sortie le 7 février 2011 et a déjà généré plusieurs centaines de milliers de dollars via le nouveau Mac App Store. 50% des utilisateurs sont américains.

Entretien avec Dominique Leca, co-fondateur de Sparrow.

 


Cette vidéo est sponsorisée par Orange Business Services

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. « Uploader dans le cloud »

    Ça peut être intéressant si…si nos chers amis gardent bien en tête que simple n’est pas le synonyme de simpliste et que cloud n’est pas forcément le synonyme de serveur/données que l’on ne contrôle pas.

    En d’autres termes, ne pas nous sortir qu’uploder sur son propre FTP est une solution de geek, qui n’intéresse qu’une niche et que donc ce ne sera pas implémenté.

Bouton retour en haut de la page
Sparrow, le nouveau client mail pour Mac OS
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros