BusinessDecode BusinessInvestissementsLes levées de fondsTV

Splio lève 10 millions d’euros pour faire du mobile le levier de fidélisation des marques

Interview de Mireille Messine, CEO de Splio

A l’ère des Millennials, fidéliser le consommateur est devenu un casse-tête chinois pour les marques. Face à cette nouvelle catégorie d’acheteurs qui dictent ses codes, il n’est plus question de proposer une offre globale et impersonnelle, comme il était d’usage dans les hypermarchés il y a encore quelques années. Désormais, le consommateur, surtout s’il a moins de 35 ans, attend des marques qu’elles lui proposent le bon produit au bon moment sur le bon canal. Et pour séduire les Millennails, quoi de mieux que d’aller les chercher là où ils se trouvent ? Sur mobile. 

Consciente de cet enjeu, Splio mise sur un modèle SaaS basé sur des solutions multicanales pour aider les distributeurs à créer une relation client plus efficace auprès de leur audience online et offline. Et pour faire le lien entre le magasin et le commerce en ligne, le mobile apparaît aujourd’hui comme le trait d’union idéal, d’autant plus que le digital a déconstruit le schémas classique clients/prospects, le consommateur n’ayant jamais été aussi insaisissable. «Parce que les budgets d’acquisition sont de plus en plus lourds, la fidélité de plus en plus volatile et l’innovation devenue un vrai lifestyle, Splio propose aujourd’hui au marché une approche novatrice du marketing client capable de couvrir l’ensemble des besoins en matière de relation client», estime Mireille Messine, CEO de Splio.

La Chine, «un laboratoire»

Après avoir levé 10 millions d’euros en octobre 2016, la société boucle aujourd’hui un nouveau tour de table de 10 millions d’euros. L’opération a été réalisée auprès de Ring Capital et des investisseurs historiques, Bpifrance et Amundi PEF, qui ont remis au pot. Ce financement doit permettre à l’entreprise de renforcer ses équipes R&D et de poursuive son développement à l’international. A ce jour, Splio compte plus de 500 marques clientes, comme The Kooples, la Fnac, la SNCF, AccorHotels, Allianz ou encore Dior.

Comptant cinq bureaux à l’international, la société française continue de se développer en Europe, mais place aussi beaucoup d’espoirs dans la Chine, qu’elle voit comme «un laboratoire» pour créer de nouveaux produits et anticiper les tendances d’usage et de consommation qui débarqueront sur le Vieux Continent dans les prochaines années. Le marché chinois est d’autant plus intéressant que les consommateurs y sont beaucoup plus «mobile-first» qu’en Europe. «Les Millennials, ce sont les consommateurs d’aujourd’huis. Ils constitueront 75% de la population en 2021, ils sont technophiles et le meilleur moyen de les atteindre, c’est sur mobile», analyse Mireille Messine.

Splio : les données clés

Fondateurs : Raphaël Jore et Louis Rouxel
Création : 2001
Siège social : Paris
Effectifs : 150 collaborateurs
Secteur : Marketing
Activité : plateforme spécialisée dans la relation client et l’omnicanal


Financement : 10 millions d’euros en septembre 2019 auprès de Ring Capital, Bpifrance et Amundi PEF, 10 millions d’euros en octobre 2016 auprès de Bpifrance, BNP Paribas Développement et Amundi PEF…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Splio lève 10 millions d’euros pour faire du mobile le levier de fidélisation des marques
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Copy link