Data Room

Spotify réduit son offre freemium à 10 heures de streaming par mois

Les service de musique en streaming a dévoilé ce matin sur son blog les nouvelles règles du jeu pour ses millions d’utilisateurs freemium.

Désormais, passé un délai de six mois, les internautes ne pourront plus écouter un même morceau plus de 5 fois et surtout seront limités à 10 heures d’écoute par mois. Cette nouvelle donne est mise en place avec effet rétroactif. En clair, toute personne inscrite au service freemium avant novembre 2010 verra s’appliquer ces restrictions au 1er mai prochain et les autres, six mois exactement après leur date d’inscription.

La moyenne d’écoute de l’offre Spotify Free est aujourd’hui de 50 titres par mois précise la société suédoise, ce qui ne devrait affecter selon elle que les gros utilisateurs qu’elle espère ainsi voir switcher vers l’une des ses offres payantes. Elle calcule également qu’en moyenne, la limitation à 5 lectures d’un même titre ne concernera que 3 morceaux sur 10 au bout d’un an d’utilisation. La plateforme propose judicieusement un test gratuit pendant 7 jours de Spotify Premium.

Changement stratégique radical donc pour Spotify qui avait appuyé son image au lancement sur un service de streaming gratuit et illimité financé par la publicité. Il semble que les recettes publicitaires n’aient jamais atteint les niveaux escomptés. En résumé, cette limitation a trois avantages potentiels pour Spotify:

  • Réduire ses coûts de droits d’auteur et de bande passante sur les offres freemium
  • Capter de nouveaux clients pour son offre premium
  • Séduire les ayants-droits qui considèrent que les services gratuits de streaming ne sont pas assez générateurs de revenus
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Spotify réduit son offre freemium à 10 heures de streaming par mois”

  1. Le modèle gratuit n’est pas mort. DJRadioblog.com parie sur les jeunes talents, les talents en devenir qui proposent des tracks de qualité et en libre streaming.
    L’avenir sur Internet est également le participatif, le collaboratif qui permet aux internautes d’écouter autre chose, sans limitation…
    Toutes les contributions sont les bienvenues..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This