Actualité

[Taxe des géants du web] Les FAI européens tentent d’imposer un Internet à deux vitesses

Après avoir menacé les géants du web d’une taxe, en échange de vitesses de connexion de meilleure qualité, les opérateurs européens remettent totalement en cause la neutralité du net avec la proposition de la mise en place d’un Internet Premium.

La semaine dernière, FrenchWeb vous rapportait que 35 FAI européens poussaient sur la scène internationale l’idée de l’établissement d’une taxe sur les géants du web. Les opérateurs affirmaient, qu’en échange de cette contribution financière, ils pourraient assurer au mieux les flux de données sur Internet et ainsi respecter la neutralité du net.

Cette fois-ci, ces mêmes acteurs poussent leurs pions encore plus loin avec l’idée d’un Internet à deux vitesses, explique ZDNet. Soit le contraire de la neutralité du net.

Interviewé dans CNet.com, Luigi Gambardella, président du conseil exécutif de l’Etno (qui regroupe 35 FAI européens), explique que les géants du web ne seraient pas obligés de payer une taxe aux FAI. Les acteurs du web auraient, en effet, le choix ou non de contracter des accords commerciaux avec les FAI. Il s’agirait ainsi d’une simple option.

Cette proposition implique donc que les géants du web qui disposent d’énormes moyens pourraient bénéficier de très bonnes vitesses de connexion, tandis que les plus petits acteurs devraient se contenter du simple Best Effort.

Selon le représentant de l’Etno, cet accord financier pourrait en plus être amorti par les acteurs du web grâce aux revenus supplémentaires que leur procurerait une meilleure connexion.

Afin d’illustrer ces propos, Luigi Gambardella fait, enfin, une comparaison avec les classes affaires et les secondes classes que l’on retrouve sur les vols aériens.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Taxe des géants du web] Les FAI européens tentent d’imposer un Internet à deux vitesses
Uber
Uber est-il enfin rentable?
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-Philip Piquemal, co fondateur de Qubit Pharmaceuticals et Directeur du Laboratoire de Chimie Théorique (CNRS)
PropTech : le syndic de copropriété digital Bellman lève 11 millions d’euros auprès de Breega
Vestiaire Collective lève 178 millions d’euros auprès de SoftBank, pour une valorisation à 1,45 milliard