ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 12/03

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIe siècle) : initiales de « too long; didn’t read »,
soit littéralement « trop long ; pas lu »
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long


Privateaser lève 10 millions d’euros pour aider les entreprises à organiser leurs événements professionnels. Plus de 3 800 entreprises, dont Accenture, BNP Paribas et la SNCF, ont fait appel à la plateforme pour organiser des événements.

Pourquoi c’est important : Initialement positionnée sur le segment B2C, la société a ouvert son offre aux entreprises. Ce financement doit permettre à Privateaser d’accélérer son développement pour renforcer son offre auprès des entreprises pour qu’elles puissent gérer et opérer plus facilement leurs événements et les dépenses qui en découlent. D’ici 5 ans, Privateaser se fixe pour objectif d’être opérationnel dans les plus grandes villes en Europe et de générer 500 millions d’euros de volume d’affaires auprès de ses partenaires.

Crédits : Privateaser.

Après l’Inde, Ola débarque en Australie pour concurrencer Uber. Pour l’heure, Perth et Sydney sont les premières villes desservies par le géant indien.

Pourquoi c’est important : En Australie, Ola devra une nouvelle fois faire face à Uber, pionnier sur le marché australien des VTC. Aujourd’hui, la firme américaine est opérationnelle dans une vingtaine de villes en Australie et en Nouvelle-Zélande. L’entreprise indienne devra également affronter l’Estonien Taxify, essentiellement présent en Europe et en Afrique, qui a fait ses débuts en Australie à Sydney fin 2017. Depuis son apparition sur les routes australiennes, Ola revendique plus de 7 000 chauffeurs enregistrés sous sa bannière. Actuellement, Ola est le leader du marché indien, mais Uber maintient une pression constante pour chasser sur les terres de son rival local.

Sydney, Australie. Crédits : Shutterstock.

Google lance son API pour mieux gérer les données médicales. Cette API permet aussi l’analyse des données dans le cloud via l’IA et le machine learning.

Pourquoi c’est important : Le partage des données et la mauvaise circulation des informations est un enjeu clé pour les personnels de santé et les patients eux-mêmes. Les enjeux sont financiers, afin par exemple d’éviter des doublons de procédure, mais aussi purement médicaux : accéder plus vite aux informations permet également de pouvoir intervenir plus rapidement. C’est sur ce constat que Google a construit cette API.


Spotahome s’offre Erasmusu pour étendre son parc de logements à louer dans le monde. D’ici fin mars, Spotahome proposera la location de logements dans 34 villes et 16 pays à travers l’Europe et le Moyen-Orient.

Pourquoi c’est important : Jusqu’à maintenant, la société madrilène revendiquait 45 000 propriétés répertoriées consultées par plus de 600 000 utilisateurs par mois sur la plateforme. Désormais, grâce à l’acquisition d’Erasmusu, Spotahome s’apprête à enrichir considérablement son offre. Et pour cause, Erasmusu a ajouté en 2015 la possibilité de louer un bien via sa plateforme pour ses plus de 6 millions d’étudiants par an qui accèdent au réseau. Ainsi, Spotahome possède maintenant un parc de 115 000 appartements, chambres et résidences étudiantes dans plus de 450 villes de 65 pays à travers le monde.

Crédits : Spotahome.

Les Français parlent-ils vraiment à leurs assistants vocaux ? Une étude YouGov propose des éléments de réponses sur la réalité des usages de la commande vocale en France.

Pourquoi c’est important : D’après YouGov, plus de sept Français sur dix (73%) connaissent aujourd’hui le concept d’assistant vocal et 35% d’entre eux savent réellement de quoi il s’agit. Intégré dans plus en plus de produits high-tech, une majeure partie de la population française (56%) déclare ainsi posséder un appareil doté d’un assistant vocal. Les Millennials sont les plus connectés avec 74% d’utilisateurs potentiels, contre seulement 45% des 55 ans et plus.

Crédit : Daisy daisy Shutterstock
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This