ActualitéBusinessChiffres ClesData Room

Les Français parlent-ils vraiment à leurs assistants vocaux?

L’intégration de Siri sur l’iPhone 4S d’Apple en 2011, premier assistant vocal embarqué dans un smartphone, a permis au grand public de mieux connaître la commande vocale, ouvrant ainsi la voie aux enceintes connectées / smart speakers, tels que les Google Home, Apple Home Pod ou Amazon Echo. Mais quelle est la réalité de l’usage de cette technologie en France ? Une étude YouGouv, réalisée en janvier 2018 auprès de 1 003 personnes représentatives de la population française 18 et plus selon la méthode des quotas, nous donne quelques éléments de réponse.

Un assistant vocal, kesako?

D’après YouGov, plus de sept Français sur dix (73%) connaissent aujourd’hui le concept d’assistant vocal et 35% d’entre eux savent réellement de quoi il s’agit. Par définition, un assistant vocal est une application logicielle basée sur la reconnaissance vocale du langage naturel et la restitution d’informations par synthèse vocale.

Intégré dans plus en plus de produits high-tech, une majeure partie de la population française (56%) déclare ainsi posséder un appareil doté d’un assistant vocal. Les Millenials sont les plus connectés avec 74% d’utilisateurs potentiels contre seulement 45% des 55 ans et plus.

Quelle réalité d’usage?

Les assistants vocaux sont désormais disponibles dans de nombreux objets high tech du quotidien, les smartphones notamment. Quelle est la réalité de leur usage ? 19% déclarent s’en servir régulièrement. Dans le détail, 8% l’utilisent quotidiennement et 11% déclarent l’utiliser « souvent ».

Les principales requêtes des Français à leur assistant vocal

  • 42% des Français font confiance à leur assistant vocal pour faire des recherches sur internet
  • 30% des Français font appel à leur assistant vocal pour trouver une adresse / un itinéraire
  • 28% des Français utilisent leur assistant vocal pour envoyer un message ou passer un appel
  • 17% des Français utilisent leur assistant vocal pour demander la météo
  • 16% des Français utilisent leur assistant vocal pour écouter de la musique

Les utilisateurs sont-ils convaincus?

Pour le moment une bonne majorité (57%) des utilisateurs se dit satisfaite des réponses apportées par leur assistant vocal et 11% d’entre eux en sont même très satisfaits. Un utilisateur sur deux (50%) recommanderait même à ses proches l’achat d’un produit doté d’un assistant vocal.

Parmi les Français ne possédant pas encore d’assistants vocaux, pour le moment, 5% auraient en tête de passer le cap dans les 12 prochains mois. En revanche, 65% ne semblent pas encore prêts à se doter d’un nouveau compagnon tech, et 30% sont encore indécis. Les Millenials sont également plus nombreux (10%) à avoir l’intention d’investir dans un assistant vocal que leurs ainés (5%).

Quelles sont les principaux freins à l’achat d’un assistant vocal?

Freins à l’achat d’un assistant vocal. Etude YouGov, janvier 2018.

Malgré cet a priori plutôt positif sur la technologie, l’utilité au quotidien reste le principal frein d’usage, suivi par les prix. Mais d’autres facteurs suivent de près, et montrent que les Français sont de plus en plus sensibles à l’ingérence du numérique dans nos vies – et à des niveaux qui ne sont plus de l’ordre du signal faible : la protection des données personnelles et l’hyperconnectivité de la société sont ainsi identifiées à 23% comme des obstacles à l’achat. Des craintes justifiées : on se souvient en octobre dernier du bug sur l’enceinte Google Home Mini, qui enregistrait tout ce qu’elle entendait, sans l’accord de son propriétaire.

Un cheval de Troie dans la bataille de la maison connectée

La bataille de la maison connectée, au sein d’un écosystème guidé par la voix, est un enjeu crucial pour les géants de la Tech. Et pour ce faire, le smartspeaker est évidemment un cheval de Troie de choix. D’autres acteurs souhaitent d’ailleurs se lancer sur le créneau : le premier hardware de Facebook serait ainsi un assistant vocal, Orange a profité du dernier Mobile World Congress de Barcelone pour présenter Djingo, sa première itération en ce domaine. Toutefois, Amazon semble aujourd’hui avoir pris une longueur d’avance, avec une approche très agressive pour imposer Alexa dans nos vies : partenariat avec Cortana de Microsoft, multiplication des produits Echo, rachat récent de Ring pour plus d’un milliard de dollars, lancement de lunettes connectées… La gamme Echo d’Amazon devrait être lancée le 14 avril prochain en France. Espérons d’ici là qu’Alexa aura perdu la déroutante habitude de rire tout seul !

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer Decode Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This