Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 15/03

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIe siècle) : initiales de « too long; didn’t read »,
soit littéralement « trop long ; pas lu »
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long


Monbanquet.fr lève 2,5 millions d’euros pour devenir le traiteur de référence des événements professionnels. Deux ans après son lancement, la start-up revendique 200 000 convives à Paris et Lyon sur des événements professionnels.

Pourquoi c’est important : Actuellement, Monbanquet.fr collabore avec une trentaine d’artisans parisiens et lyonnais (boulangers, épiciers, fromagers, cavistes…). A partir de ses logiciels développés en interne et son écosystème de partenaires, la jeune pousse est capable de servir plus de 350 événements par mois. Ce tour de table doit permettre à Monbanquet.fr de renforcer son équipe technique pour enrichir sa plateforme et accroître la scalabilité de son modèle. En parallèle, la start-up prévoit de s’étendre dans de nouvelles agglomérations en France avant d’envisager une expansion en Europe.

Mario Matar et Maxime Renault, fondateurs de Monbanquet.fr. Crédits : Monbanquet.fr.

Après digiSchool, Thierry Debarnot va ouvrir un campus étudiant à Lyon dédié au jeu vidéo. L’établissement ouvrira ses portes en octobre prochain.

Pourquoi c’est important : Étalé sur 1 200 mètres carrés, le campus abritera la Gaming Business School, une école de management, la Gaming Academy, une filière e-sport études, et un programme éducatif de niveau Bachelor, pour former les futurs professionnels du sport électronique, ainsi que le Gaming Guru, un service de coaching ouvert à tous. A l’horizon 2021, Gaming Campus ambitionne de former 450 étudiants et de délivrer 100 000 sessions de coaching par an. Valérie Dmitrovic et Thierry Debarnot, les fondateurs du campus, songent d’ores et déjà à ouvrir un deuxième établissement en France et de développer la plateforme de coaching Gaming Guru à l’international.


Ketrium, 1,5 million d’euros pour aider les entreprises à prendre les bonnes décisions grâce à la data. La start-up parisienne développe une solution de regroupement de données pour petites, moyennes et grandes entreprises.

Pourquoi c’est important : A partir de cette solution clé en main, Ketrium permet de faire communiquer l’ensemble des logiciels utilisés au sein des entreprises afin d’aboutir à une analyse de données plus poussée, permettant aux entreprises d’améliorer leur pilotage. A ce jour, la jeune pousse parisienne revendique 300 clients signés, dont Google, Total, La Poste, Axa ou encore Bpifrance. Avec ce tour de table, Ketrium prévoit de recruter 25 collaborateurs supplémentaires dans les six prochains mois pour s’étendre sur le marché français.

Alex Androuze, co-fondateur et CEO de Ketrium. Crédits : Ketrium.

Airbus abandonne Microsoft pour Google Suite. Ce changement concerne l’ensemble des 133 000 salariés et devrait se faire sur 18 mois.

Pourquoi c’est important : Dans une note envoyée aux salariés, Tom Enders, le CEO d’Airbus, leur propose d’embarquer ensemble pour se diriger vers une entreprise réellement collaborative. Le but étant de briser les silos en leur permettant d’accéder aux données de n’importe où, à tout moment et sur n’importe quel appareil via le cloud et le moteur de recherche développé par Google. Cette note a évidemment pour objectif de motiver les salariés et de les faire adhérer au projet. Mais cela correspond aussi à la transformation numérique dans laquelle s’est engagée Airbus depuis quelques années.

Crédit: Shutterstock.

Le patron de la start-up Rifft mis en examen pour avoir détourné 4 millions d’euros via le crowdfunding. Le procédé utilisé est le même que celui employé par un certain Bernard Madoff.

Pourquoi c’est important : Lucas Goreta, le PDG de la start-up Rifft, basée à Sophia-Antipolis et spécialisée dans les objets connectés, est soupçonné d’avoir lancé des campagnes de financement participatif pour financer des produits innovants… qui n’ont jamais vu le jour. Pour attirer les donateurs, Lucas Goreta avait mis au point ce qui s’apparente à un «club privé», auquel il promettait de reverser des royalties sur les ventes des produits qui devaient être lancés sur le marché. Les produits imaginés par l’entrepreneur sont apparus tellement séduisants que la start-up azuréenne a même été sélectionnée pour défendre les couleurs de la French Tech au CES de Las Vegas.


ID5 lève 1 million d’euros pour se renforcer dans la synchronisation des cookies publicitaires. Grâce a cette levée, ID5 annonce plusieurs projets de développement.

Pourquoi c’est important : La start-up ID5 délivre une plateforme centralisée de synchronisation des identifiants publicitaires, qui sont utilisés dans le processus de monétisation des inventaires et des audiences afin de financer la plupart des services gratuits disponibles sur Internet. Ce financement doit permettre à la société de renforcer ses équipes basées à Londres et à Paris. Elle compte également investir dans le développement de son infrastructure technique et de sa plateforme de synchronisation d’identifiants pour supporter la croissance de son activité.

Crédit: Unsplash

Algolia rachète la technologie SeaUrchin.IO. La start-up, née en France et basée à San Francisco, renforce sa solution de search as a service en analytics.

Pourquoi c’est important : Algolia a été créée en 2012 par Nicolas Dessaigne (École d’informatique de Nantes) et Julien Lemoine (ex-Epita), anciens de Thales. La start-up, passée par le célèbre Y Combinator, a levé un total de 74 millions de dollars auprès d’Accel Partners, Alven Capital, Point Nine Capital et de Storm Ventures. L’équipe a son siège à San Francisco avec des bureaux à Paris, Londres, New York et Atlanta.

Nicolas Dessaigne, co-founder et CEO Algolia. Crédit : FrenchWeb.
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This