Actualité

Tok Tok Tok va-t-il devenir le Uber des biens de consommation ?

« Nous voulons être les leaders du dernier kilomètre » indique Serge Alleyne, le créateur de Tok Tok Tok, un service de livraison express tous produits, lancé en 2011.

Tok Tok Tok est une plateforme qui permet de faire appel à des « personal runners », ces coursiers qui vous chouchoutent pour aller faire la queue dans les magasins, et trembler dans le froid glacial, le tout en moins d’une heure, à Paris et sa petite couronne.Tok

« Le tarif varie entre 8 et 20 euros en fonction du produit », précise Serge Alleyne, une fourchette qui varie notamment en fonction des frais bancaires.

Côté client, le bénéfice est clair : se faire livrer à n’ importe quelle heure un burger  (le produit le plus plébiscité aujourd’hui), ou encore ces courses du dimanche qu’on voit comme une corvée. Le client peut entrer en contact avec son runner, qui peut affiner directement la demande avec son smartphone en cas de non disponibilité du produit.

Côté retailers, le bénéfice est double : le réseau actuel de 150 partenaires (Fnac, Darty, Monoprix, Nature & Découverte, Nocibe, Yves Rocher, Les Galeries Lafayette, Etam, Leroy Merlin…) et des pharmacies ou des fleuristes, voit d’un bon œil l’apport d’affaire sur les 250 000 produits livrés en 1h. Surtout, l’encaissement est direct via une transaction en carte bancaire pré-payée mise à disposition du runner, et bloquée après l’achatDe plus, le service permet de renforcer la relation avec l’enseigne.

Serge AlleyneLa start-up annonce aujourd’hui une levée d’1,5 million d’euros pour se donner les moyens de grandir, sur un marché encore mal desservi par les acteurs du retail. Les investisseurs privés, qui ont mis la main à la poche ont validé le modèle, mais on ne connaîtra pas leurs noms. Serge Alleyne conserve pour sa part presque 50% du capital de la société, qui compte 12 personnes aujourd’hui. Serge Alleyne n’en n’est pas à son premier coup d’essai, c’est lui qui était associé à Zong revendu à EBay, ainsi que le moteur de recherche géolocalisé Nomao revendu à Ebuzzing. Serge Alleyne s’est associé à son ami d’enfance Taïg Khris, champion du monde de roller pour lancer Tok Tok Tok.

Dotée de ces fonds frais, la jeune start-up mettra principalement l’accent sur la R&D et le marketing: « Tok Tok Tok c’est avant tout une technologie, nous apportons par exemple une brique techno avec de l’analytics par exemple, notamment utiles pour les coursiers, qui sont aujourd’hui nos runners», indique Serge Alleyne.

Les acteurs du e-commerce seraient eux-aussi intéressés par le concept : «  On a des demandes d’e-marchands, et de marketplaces pour proposer une option de livraison alternative, notamment sur les points relais dans lesquels le client final n’a pas le temps, ou pas l’envie d’aller ».

Le dernier kilomètre du web-to-store

«La promesse du web-to-store est aujourd’hui axée sur le clic-to-store, et nous faisons le dernier kilomètre, une chose complexe aujourd’hui », indique Serge Alleyne, persuadé que c’est aujourd’hui le bon timing pour Tok Tok Tok. « On s’interface par exemple aux systèmes d’information sur la disponibilité du produit ». Une option intéressante sur des produits frais notamment.

Le modèle de la start-up est double : une rétro-commission comprise entre 10 et 40% du CA apporté en magasin, en fonction du commerçant, et la prestation payée par le client ».

Tok Tok Tok, qui envisage une autre levée de fonds pour « mettre le turbo », prévoit notamment de lancer plusieurs autres services comme celui du pressing, et vise l’international, à commencer par Londres en 2014. L’application iPhone et Android devrait bientôt voir le jour.

Quid des livraisons par drones ?

Serge Alleyne y croit. Il discute en ce moment avec des  sociétés spécialisées en acheminement de colis en drone : « On pourrait développer avec eux une synergie pour optimiser certaines livraisons, en synchronisant nos systèmes d’information. Mais quelques barrières demeurent, comme les oiseaux ou les fils électriques »…

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Marion Moreau

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

10 thoughts on “Tok Tok Tok va-t-il devenir le Uber des biens de consommation ?”

  1. karinepiquemal thieu75 « Mais quelques barrières demeurent, comme les oiseaux ou les fils électriques » ahah ;)

  2. ferdinandboas haha c’est bien, je vois que tu as lu l’article jusqu’au bout! a ce soir? cc thieu75

  3. Bonne journée,
    Nous offrons des prêts aux personnes dans le besoin avec un taux d’intérêt aussi bas que 3 à 5% dans les 72 heures. BGFI banque offre des prêts de toute nature et que, pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion financière. Alors que nous faisons:
    -Les prêts commerciaux
    -Prêts personnels
    -Des prêts de refinancement
    -Les prêts immobiliers et tous allant de 5000 à 4.500.000 €.
    Contactez-nous dès aujourd’hui et obtenir du financement. Contactez-nous via: scrivo.mo@gmail.com
    Nous allons vous aider à sortir de vos problèmes financiers. Nous attendons votre réponse.
    Merci
    M. Alphonse Courdent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This