ActualitéData RoomMarketing & Communication

Appsfire arrête la recommandation d’applications : « notre avenir est dans le marketing mobile »

Spécialisée dans la découverte et la recommandation d’applications depuis 2009, la startup Appsfire annonce aujourd’hui arrêter cette activité pour se concentrer uniquement sur la publicité native pour mobile et les services marketing à destination des développeurs.

« Appsfire a atteint et ravi 12 millions d’utilisateurs uniques et généré plus de 2 milliards de recommandations […]. Même aujourd’hui, nous jouissons d’une croissance organique de base continue (sans annonces …) de 8 000 à 10 000 nouveaux utilisateurs par jour – un chiffre que de nombreux éditeurs d’applications ne peuvent que rêver » précise la société. Si l’outil reste encore disponible pour les utilisateurs existants, elle ne sera cependant plus accessible en téléchargement.

ouriel-ohayon-frenchweb

« Cela était une fantastique vitrine pour exposer notre savoir-faire » explique Ouriel Ohayon, PDG d’Appsfire, contacté par Frencwheb, « mais nous allons désormais nous concentrer exclusivement sur le marketing mobile. Ce n’est pas un changement de stratégie – car nous avions déjà cette activité – mais un changement de focus ». « L’écrasante majorité des expériences publicitaires aujourd’hui se font au détriment de l’utilisateur final car elles sont désagréables, intrusives ou manipulatrices. Même les développeurs ne les apprécient pas » ajoute-t-il.

Pour répondre à ce qu’elle considère comme un besoin de marché, la société a développé depuis un an et demi plusieurs technologies dont l’une détermine si une application est déjà installée sur son terminal avant de lui proposer une publicité relative à celle-ci. Une autre propose par exemple le téléchargement sans avoir à transiter par les plateformes d’Apple et de Google.

Appsfire souhaite profiter de la « compréhension des utilisateurs », qu’elle a acquis lors de ses quatre années d’expériences dans la recommandation d’applications, ou encore de ses connaissances en matière d’AppStore ou de Google Play. « Nous avons une empreinte et des relations très vastes avec le monde des développeurs grâce auxquelles nous avons une véritable assise pour nous installer dans le secteur de la publicité, où rien n’a changé depuis l’arrivée du mobile » estime-t-il.

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Appsfire arrête la recommandation d’applications : « notre avenir est dans le marketing mobile »
Voyage: les résultats trimestriels d’Expedia frappés de plein fouet par la pandémie
Jeux vidéo: les résultats trimestriels d’Electronic Arts dépassent les attentes
La Silicon Valley résiste à la pandémie, affichant des profits insolents
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Copy link