AcquisitionActualitéRetail & eCommerceTransport

Trainline, le Voyages-SNCF britannique, racheté par un fonds américain

Thetrainline, la plus importante plate-forme de réservations et d’achats en ligne de billets de train au Royaume-Uni, vient d’être rachetée par le fonds d’investissement américain KKR. Récemment, la presse anglo-saxonne parlait d’une potentielle introduction en Bourse en vue de lever plus de 75 millions de livres sur le London Stock Exchange, sur la base d’une valorisation à 500 millions de livres.

Le site Internet est le cinquième acteur de l’e-commerce britannique en terme de transaction. La société revendique 4,7 millions de consommateurs actifs à qui elle vend des tickets pour l’ensemble des compagnies ferroviaires du pays, mais aussi pour la Deutsche Bahn et Trenitalia. Au final, la plate-forme revendique plus de 20,8 millions de visites par mois.

Cap sur le mobile

« Notre ambition est de transformer Trainline pour en faire une plate-forme internationale de commerce électronique de premier plan et un partenaire incontournable du paysage de la mobilité numérique » déclare Doug McCallum, président de Trainline. « Trainline est idéalement positionné pour capitaliser sur la croissance importante attendue dans le mobile » ajoute Philipp Freise, de KKR.

L’été dernier, Thetrainline avait recruté Clare Gilmartin, l’ancienne vice-présidente d’eBay en Europe, en tant que PDG pour sa croissance.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Trainline, le Voyages-SNCF britannique, racheté par un fonds américain
Qu'est ce qu'un Webinar
Quel format choisir pour rendre votre webinar intéressant ?
Machavia Pichet, sans diplôme et manager chez Blablacar
Comment Big Mamma veut réinventer le paiement au restaurant avec sa startup Sunday?
[DECODE Quantum] Rencontre avec Alexia Auffeves, Directrice de Recherche au CNRS
Publicités politiques: la Commission européenne veut imposer la transparence aux plateformes
[Serie B] Smartphones reconditionnés: la startup française CertiDeal lève 15 millions d’euros