ActualitéComData Room

[Twitter] 46% de vos followers sont des bots… Et alors?

C’est le chiffre de la semaine dans les médias sociaux : 46% des followers de marque seraient des bots. En tout cas, c’est la version courte : si on prend le temps de lire des articles (et pas seulement les gros titres retweetés), ou, soyons fous, d’aller carrément consulter l’étude source, on se rend compte qu’il fallait écrire “jusqu’à 46%”, puisqu’il s’agit d’un chiffre extrême correspondant à une marque en particulier.

Selon les analystes, ce chiffre honteux serait obtenu par des agences de pub peu scrupuleuses qui achèteraient du followers en douce pour impressionner des clients crédules. C’est possible, mais à vrai dire, il me semble bien bas. La méthodologie utilisée pour déterminer si les followers sont des bots ou pas est plutôt “généreuse” et laisse sans doute passer à travers ses filets de nombreux comptes spams. Surtout, ce que n’importe quel utilisateur de Twitter avec plus de cent followers vous dira, c’est que nombre de comptes “authentiques” qui vous suivent ne valent pas mieux que des spambots.

La vérité c’est que même si vous n’allez pas les chercher, les spambots viendront s’ajouter à vos followers, ainsi que les nombreux comptes “authentiques” qui pratiquent le “following” en masse dans l’espoir d’être suivis en retour. Le fait est que si vous êtes présents et actifs sur Twitter, vous obtiendrez nécessairement des nouveaux followers avec le temps, même si vos tweets n’intéressent personne. Que vous ayez 46% de bots dans vos followers ou 0% ou 99%, il faut qu’une chose soit clairement établie : votre nombre de followers ne veut rien dire.

Comment tweeter malgré les bots ?

Si la course au nombre de fans sur Facebook est absurde, celle au nombre de followers sur Twitter l’est encore plus. Twitter n’est pas un média de “broadcasting” (diffusion large) mais de “narrowcasting” (diffusion “étroite”) : l’important, ça n’est pas d’envoyer un message à tout le monde, c’est de générer des interactions, une proximité.

Si on regarde les marques les plus souvent citées comme les “meilleures” sur Twitter, que ce soient Starbucks ou Jetblue, vous verrez que 90% au moins de leur activité sur Twitter relèvent de la conversation avec les followers plutôt que du broadcasting. Et ça marche : si vous vous y prenez bien, vos petites réponses personnelles aux tweets qui parlent de vous seront retweetées avec enthousiasme, touchant plus de monde avec cet “earned media” que vous n’auriez pu le faire en vous adressant directement à tous vos followers.

Une autre façon de faire parler de soi sur Twitter, adoptée par des marques françaises comme Alloresto ou Oasis, c’est de rebondir sur toutes les actualités qui agitent Twitter : match de l’équipe de France, bug chez La Redoute…

Mais une telle réactivité n’est pas à la portée de toutes les marques : combien d’annonceurs sont prêts à faire confiance à un community manager pour prendre la parole en son nom toute la journée, sans long processus de validation ? Mieux vaut aussi que l’humour soit dans l’ADN de la marque.

Quel KPI choisir pour mesurer ces interactions ? Le nombre de retweets, le nombre de réponses, de citations… Il y en a plusieurs, mais il ne faut pas se fier entièrement aux chiffres sur Twitter : que vaut un retweet si on ne sait pas combien de followers de son auteur sont de véritables êtres humains derrière leur écran ? Pas grand chose, dirons nous, face à une véritable évaluation qualitative, moins “scientifique”, peut-être mais pas moins importante, quand on peut obtenir des résultats comme ça :

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “[Twitter] 46% de vos followers sont des bots… Et alors?”

  1. Les robots sont un réel problème en effet, mais ce n’est pas le seul …

    J’utilise depuis peu un service tout simplement génial pour faire le nettoyage. Il s’appelle TwitCleaner, un nom explicite !

    Je vous invite a essayer cette petite merveille qui nous vient de Nouvelle Zélande
    http://twitcleaner.com

    Cordialement,

    LJVD

  2. « Que vaut un retweet si on ne sait pas combien de followers de son auteur sont de véritables êtres humains derrière leur écran ? »

    Bravo pour cet article qui pointe très bien la futilité de la course aux followers sur Twitter !
    Comme partout, ce n’est pas le chiffre brut qui a une réelle valeur, mais « l’engagement » (au sens anglais du terme).

    Cet article met également le doigt sur le problème du manque de données stats sur Twitter pour se faire rapidement une idée de l’intérêt d’un compte (voire même de son caractère éventuel de robot/spam).

    C’est la raison pour laquelle nous avons créé Twitonomy.com, l’application qui vous donne des stats sur les comptes Twitter et des outils pour mieux gérer votre compte (monitoring, followers, backup, listes, etc…).
    Avec Twitonomy, vous pouvez ainsi non seulement obtenir des stats sur n’importe quel compte Twitter, mais aussi nettoyer la liste des gens que vous suivez en quelques clics.

    N’hésitez pas à tester Twitonomy et à nous faire part de vos impressions : http://www.twitonomy.com

    @MattFyot

  3. Les gens veulent communiquer, sans que ça leur prendre trop de temps ou d’argent, d’où les robots. Mais l’exemple d’Alloresto montre bien qu’un humain vaut toujours mieux que 20 bots ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This