ActualitéAmérique du nordBusinessFoodTech

Uber Eats vous propose désormais de manger votre repas au restaurant

Uber Eats s’immisce encore un peu plus dans les restaurants. Depuis 2015, le service de la plateforme de VTC assure la livraison à domicile ou au bureau de repas préparés par ses restaurants partenaires, mais cette année pourrait bien marquer un virage décisif dans l’histoire d’Uber Eats. 

En effet, pour répondre davantage aux attentes des consommateurs, le service de la firme américaine propose depuis quelques mois à ses utilisateurs d’aller chercher leur plat directement chez le restaurateur. Et ce n’est qu’un début puisqu’Uber Eats vient de lancer une nouvelle fonctionnalité aux États-Unis pour permettre à ses clients de commander un repas à l’avance sur l’application, puis de le déguster directement au restaurant. Pour l’heure, cette option «Dine-In» est disponible dans plusieurs villes américaines, notamment Austin, Dallas, Phoenix et San Diego. 

Un levier pour favoriser les trajets «in-app» en VTC, vélos et trottinettes électriques 

Sur l’application, l’utilisateur peut ainsi commander le repas de son choix, comme il le ferait pour se le faire livrer à domicile, puis indiquer s’il souhaite manger au restaurant dès que possible ou à une heure prédéfinie. Une fois la commande passée, l’application affichera une carte pour montrer la distance à parcourir jusqu’au restaurant, ainsi que l’état de la commande pour fournir une estimation de l’heure à laquelle le repas sera prêt. 

Dès lors, l’utilisateur recevra une notification et n’aura alors plus qu’à se rendre au restaurant et à s’asseoir à l’intérieur pour profiter de son repas. Logiquement, et comme l’ont observé nos confrères de TechCrunch, il n’y a pas de frais de livraison facturés avec cette fonctionnalité. Quant au pourboire, il peut être laissé sur l’application ou sur la table au restaurant. Pour les restaurateurs, cette option représente une aubaine pour remplir leur établissement pendant leurs heures creuses, notamment en début de service.

Uber Eats, bientôt l’application ultime pour manger ?

Avec cette nouvelle fonctionnalité, Uber Eats élargit encore un peu plus son champ d’action et marche sur les plates bandes d’acteurs comme Allset, start-up californienne qui permet de commander un repas à l’avance pour le manger directement au restaurant. De plus, l’option «Dine-In» permet à Uber de favoriser les synergies entre ses différents services. La firme américaine pourrait en effet proposer à ses clients de commander un VTC ou d’emprunter un vélo ou une trottinette électrique Jump pour se rendre jusqu’au restaurant. Cerise sur le gâteau, maintenant qu’Uber Eats propose la livraison de repas, les plats à emporter et les repas à déguster au restaurant, la société américaine pourrait désormais être tentée de proposer la réservation de tables sur l’application pour concurrencer frontalement OpenTable, Yelp ou encore Resy. Une manière pour le service de devenir l’application de référence des consommateurs dès qu’ils ont faim.

A ce jour, Uber Eats travaille avec 220 000 restaurants partenaires dans plus de 500 villes à travers le monde. Aux États-Unis, le service de la plateforme de VTC est actuellement le troisième acteur du marché de la livraison de repas, derrière DoorDash, qui a levé 1 milliard de dollars depuis le début de l’année, dont 600 millions en mai, et Grubhub, qui est actuellement le leader avec une part de marché d’environ 40%. Selon Statista, environ 17 milliards de dollars de repas ont été commandés en ligne et livrés l’an passé aux États-Unis. Le marché devrait peser plus de 25 milliards de dollars à l’horizon 2024.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Mais du coup c’est quoi la différence entre aller au restaurant « normalement » ?

Uber Eats vous propose désormais de manger votre repas au restaurant
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 2/2
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
«En France, nous n’avons pas assez de pure-players dans le numérique»
Les offres d’emploi de la semaine
Voiture autonome : Waymo s’offre la startup britannique Latent Logic pour mettre les pieds en Europe
iPhone: Apple rachète la startup Spectral Edge, spécialiste de l’amélioration photographique
Copy link