ActualitéBusinessTechTransport

Uber va s’appuyer sur les satellites de DigitalGlobe pour affiner ses données cartographiques

Uber vient de conclure un partenariat avec DigitalGlobe, une société américaine spécialisée dans l’imagerie spatiale. Cet accord doit permettre à la plateforme de VTC d’utiliser des images satellites pour localiser plus précisément les chauffeurs et les clients. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été communiquées par les deux entreprises.

Fondée en 1992 par Walter S. Scott, la société DigitalGlobe fournit des images aériennes haute résolution. Parmi ses clients, l’entreprise basée à Longmont (Colorado) compte notamment Google et Apple. En 2013, DigitalGlobe a consolidé sa position dans le secteur de l’imagerie spatiale avec l’acquisition de GeoEye, un de ses principaux concurrents sur ce marché.

Un pas de plus vers la voiture autonome

En nouant un partenariat avec Uber, DigitalGlobe affirme, dans un billet de blog, que les images satellitaires haute résolution permettront «d’améliorer l’expérience d'Uber pour les clients et les chauffeurs à travers le monde». La société américaine estime également que sa technologie aidera la plateforme de VTC à «identifier et améliorer les lieux de prise en charge et de dépôt». 

Pour se perfectionner dans le secteur de la cartographie, Uber a débauché plusieurs ingénieurs de Google, dont Brian McClendon, l’ancien patron de Google Maps, et de l’Université Carnegie Mellon, précise le site américain The Verge. Au-delà de ces efforts pour mieux localiser les chauffeurs et les clients, le développement du département cartographique d’Uber sera surtout déterminant pour la mise en service de sa voiture sans chauffeur. Présentée en mai dernier, la voiture autonome de la start-up californienne a besoin de renseignements en permanence pour cartographier l’environnement dans les moindres détails.

Lire aussi : Uber s’entoure des grandes banques pour lever 1,15 milliard de dollars sous forme de dettes

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Uber va s’appuyer sur les satellites de DigitalGlobe pour affiner ses données cartographiques
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs