ActualitéAsieAsieBusinessInvestissementsLes levées de fondsTransport

Ucar lève 1 milliard de dollars pour contrer la domination de Didi Chuxing en Chine

  • Lancée en 2015, Ucar propose quatre services : Car pour la location de voitures, Shenzhou Zhuanche pour commander un VTC, une marketplace de voitures et un service de prêt automobile.
     
  • Charles Lu, CEO d’Ucar, a révélé que tous les services de la société sont en bonne voie pour enregistrer des bénéfices cette année.
     
  • Avec ce nouvel investissement, Ucar prévoit de renforcer ses effectifs, d’accélérer le développement de sa stratégie marketing et d’étendre sa présence hors ligne.

 

Le montant

Après avoir porté l’estocade à Uber en Chine l’été dernier, Didi Chuxing semblait avoir le champ libre pour installer une hégémonie sur le marché chinois. Cependant, le succès de la société chinoise, qui développe un service de réservation de taxis en Chine, a permis d’ouvrir de nouvelles opportunités aux concurrents locaux sur un marché très lucratif.

Ainsi, Ucar, l’un des principaux rivaux de Didi Chuxing en Chine, a bouclé un tour de table de 670 millions de dollars auprès d’UnionPay, l’équivalent de Visa ou MasterCard pour la Chine, et de Shanghai Pudong Development Bank. Selon Zhengyao Lu, fondateur d’Ucar, le financement total dépasse le milliard de dollars en raison d’engagements supplémentaires.

Le marché 

Lancée en 2015, Ucar propose quatre services : Car pour la location de voitures, Shenzhou Zhuanche pour commander un VTC, une marketplace de voitures et un service de prêt automobile. Charles Lu, CEO d’Ucar, a révélé que tous les services de la société sont en bonne voie pour enregistrer des bénéfices cette année, ce qui pousserait l’entreprise à explorer de nouveaux domaines. Ainsi, la fabrication automobile est une option étudiée par Ucar.

Outre Didi Chuxing, géant du secteur soutenu par Alibaba, Tencent, SoftBank et Apple, Ucar doit également faire face à Yidao Yongche, une application proche du modèle d’Uber et détenue par le groupe chinois LeEco. Récemment, l’e-commerçant chinois Meituan s’est également positionné sur ce segment d’activité.

Les objectifs de la Start-up

Avec ce nouvel investissement, Ucar prévoit de renforcer ses effectifs, d’accélérer le développement de sa stratégie marketing et d’étendre sa présence hors ligne. Cette expansion doit s’accompagner d’une augmentation de la flotte de véhicules.

Fondateur : Zhengyao Lu

Lancement : 2015

Siège social : Tianjin (Chine)

Activité : service de réservation de voitures avec chauffeur 

Financement : 1 milliard de dollars en mars 2017

Lire aussi :

Bouton retour en haut de la page
Ucar lève 1 milliard de dollars pour contrer la domination de Didi Chuxing en Chine
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés