ActualitéAsieBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Une levée de fonds record de 14 milliards de dollars pour la licorne chinoise Ant Financial

Le montant

L’opération était attendue depuis plusieurs jours, elle est désormais officielle. Alors que plusieurs médias faisaient état d’un tour de table spectaculaire de 10 milliards de dollars, Ant Financial, la filiale financière d’Alibaba, a finalement annoncé une levée de fonds encore plus colossale puisqu’elle s’élève à 14 milliards de dollars.

L’opération se décompose en deux tranches de financement en yuans et en dollars auprès d’investisseurs chinois et internationaux. Les fonds souverains singapouriens GIC et Temasek Holdings, le fonds souverain malaisien Khazanah Nasional Berhad, le fonds new-yorkais Warburg Pincus, General Atlantic, qui a la particularité de n’investir que dans des entreprises qui ont un taux de croissance interne supérieur à 20% par an, Silver Lake ainsi que Canada Pension Plan Investment Board, un fonds de pension canadien ont participé à l’opération. Selon Reuters, la licorne chinoise est désormais valorisée aux alentours de 150 milliards de dollars. Lors de son précédent tour de table de 4,5 milliards de dollars en 2016, la valorisation du bras financier d’Alibaba s’élevait à 60 milliards de dollars.

Le marché

Ant Financial a vu le jour en 2014 après la scission d’Alipay en 2011. Néanmoins, Alibaba garde une influence considérable sur cette entité puisque le géant chinois possède 33% du capital d’Ant Financial. Pour gagner en puissance au fil des années, Ant Financial, qui a largement contribué à l’explosion du paiement en ligne en Chine, a pu s’appuyer sur la solution de paiement Alipay qui revendique plus de 600 millions d’utilisateurs actifs. Initialement centrée sur le paiement en ligne pour l’e-commerce, elle a étendu son champ d’action. Désormais, Alipay permet notamment aux touristes chinois de régler leurs achats dépuis leur mobile via l’application Alipay et l’affichage d’un QR code que le commerçant doit simplement scanner. Alipay entre en concurrence avec WeChat, l’application de messagerie chinoise qui compte plus d’un milliard d’utilisateurs actifs.

Outre Alipay, Ant Financial a progressivement enrichi son offre en diversifiant ses activités. La filiale financière du mastodonte chinois propose ainsi une banque en ligne pour PLE (MYbank), une application de gestion de patrimoine (Ant Fortune), un service d’analyse de score de crédit (Zhima Credit) ou encore un service de stockage informatique à distance pour les entreprises de la finance (Ant Financial Cloud). La licorne chinoise s’est également illustrée en investissant dans plusieurs start-up, à l’image d’Ofo, qui développe un service de partage de vélos en libre-service sans station. Ant Financial revendique 870 millions d’usagers actifs annuels dans le monde, principalement en Chine.

Les objectifs

Avec ce tour de table, Ant Financial prévoit d’accélérer le développement de ses activités à l’international. La licorne chinoise espère atteindre 2 milliards de consommateurs à travers le monde dans les prochaines années. En parallèle, la filiale financière d’Alibaba veut miser sur les services financiers B2B pour doper ses revenus malgré le durcissement de la législation sur les systèmes de paiement mobiles, le micro-crédit et la gestion de fortune par les autorités chinoises. En pleine expansion, Ant Financial pourrait entrer en Bourse en 2019, avec une cotation à la fois en Chine et à Hong Kong, mais l’entreprise chinoise n’a livré aucun détail sur cette IPO pour le moment.

Ant Financial : les données clés

Fondatrice : Peng Lei
Création : 2014
Siège social : Hangzhou (Chine)
Activité : services financiers
Financement : 14 milliards de dollars en juin 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This