Business

Vente Privée frise le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2010

Vente Privée vient d’annoncer ses résultats pour 2010, avec une progression de 15% de son chiffre d’affaire qui frise le milliard avec 969 M€ dont 795 millions d’euros réalisés en France (74,6 M€ (+34%) en Espagne, 70,9 M€ (+33%) en Allemagne, 21 M€ (+64%) en Italie et 7,5 M€ (+114%) au Royaume-Uni.

Jeune (moyenne d’âge 31 ans) et multiculturelle (40 nationalités), l’entreprise compte 1322 collaborateurs en Europe (1172 en France), 350 postes ont été créés en 2010 et 145 nouvelles embauches sont prévues en 2011 (dont 111 au siège).

Et l’entreprise fondée par Jacques Antoine Granjon souhaite maintenir sa croissance en 2011, il prévoit un chiffre de ventes consommateurs estimé à 1 107 M€ TTC, soit une progression de 14% par rapport à 2010 et 3 770 ventes. « L’e-commerce s’impose jour après jour comme un nouveau canal de distribution incontournable. En tant que leader, vente-privee.com est animé par une volonté permanente d’innover et d’être toujours plus là où on ne l’attend pas » précise t il.

Autres challenges pour les équipes de Vente Privée:

• déployer son savoir faire en Europe avec l’ouverture du site à de nouveaux pays (l’ouverture aux Pays Bas est déjà prévue pour 2011),
• développer ses capacités de stockage avec l’ouverture de nouveaux entrepôts notamment en Italie,
• capitaliser sur son expertise dans le e-commerce en proposant aux marques le savoir faire de vente-privee.com en terme de logistique, service client (call center) et marketing.

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page
Vente Privée frise le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2010
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Comment 800 Tech contribuent à l’innovation de Cdiscount
La stratégie de Teads pour s’imposer sur le marché très compétitif de la pub digitale
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
[Série B] Pretto lève 30 millions d’euros pour déployer sa plateforme en B2B
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?