ActualitéBusiness

Viapresse s’offre Wobook, spécialiste de la publication numérique

Viapresse, plateforme de ventes de magazines à prix réduits, vient d’annoncer sa prise de participation majoritaire au capital de Wobook, spécialiste des technologies de publications numériques. Viapresse et ses fondateurs détiennent donc à présent 91% du capital de leur nouvelle filiale.

Wobook est une société spécialisée dans la publication numérique de magazines, de livres et de catalogues. Sa technologie facilite la lecture de la presse sur les terminaux numériques (smartphones, tablettes, PC) et tente de rendre l’expérience du feuilletage aussi vraie que nature pour les internautes.

Afin de proposer aux éditeurs un service complet couvrant tous les aspects de leurs besoins, Viapresse a donc souhaité intégrer la technologie Wobook, sur le site Viapresse.com et sur les sites de ses partenaires (Fnac, Cdiscount…).

Les internautes ayant un ou plusieurs abonnements magazine chez Viapresse ont désormais un accès immédiat à une bibliothèque numérique personnelle, entièrement sécurisée. Une recherche par mots clés permet de balayer toute la bibliothèque afin de trouver des articles traitant d’un sujet précis.

Les éditeurs travaillant avec Viapresse, comme Marie Claire idées, La Revue du Vin de France, Micro Hebdo, Maxi, Santé Magazine, ont, pour leur part, déjà fait le choix de la technologie Wobook en l’intégrant en marque blanche sur leurs sites.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Viapresse s’offre Wobook, spécialiste de la publication numérique
Comment le numérique réinvente le monde des livres ?
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées
Intel: pourquoi le titre du géant des micro-processeurs a chuté de 10% en Bourse
Données de santé: la présence de Palantir dans le suivi du vaccin contre le Covid-19 inquiète
Statut des chauffeurs: Uber et Lyft perdent leur appel en Californie
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?