ActualitéTech

Vivendi monte à plus de 20% au capital d’Ubisoft

Vivendi poursuit sa montée au capital d'Ubisoft. Le groupe de Vincent Bolloré a annoncé vendredi qu'il était monté à 20,10% du capital de l'éditeur français de jeux vidéo, lui permettant ainsi de s'octroyer 17,76% des droits de vote. Une information qui survient alors que Vivendi ne cesse de faire part depuis plusieurs mois de son intérêt pour Ubisoft, prenant peu à peu une part toujours plus importante à son capital. En mai dernier, il était déjà monté à 17,73% du capital de la société fondée par la famille Guillemot, selon un avis publié par l'Autorité des marchés financiers.

Suite à cette nouvelle opération, Vivendi a fourni, dans sa déclaration de franchissement de seuil et d’intention adressée à l'AMF, davantage d'informations sur ses objectifs. Le groupe média, qui assure avoir eu recours à sa trésorerie disponible pour effectuer ces rachats, précise qu'il « envisage de poursuivre ses achats en fonction des conditions de marché ». Cependant, il assure qu'il « n’envisage pas de déposer une offre publique sur Ubisoft, ni d’en acquérir le contrôle ». Par ailleurs, conformément à ce qui avait déjà été rapporté auprès de l'AMF en mai dernier, Vivendi souhaite peser davantage au sein d'Ubisoft et envisage de soumettre une demande de recomposition du conseil d'administration de la société.

Gameloft contrôlé par Vivendi

Toujours dans ce document, Vivendi explique que sa vision est d'opérer une « convergence opérationnelle entre les contenus et les plates-formes de Vivendi et les productions d’Ubisoft ». Pour rappel, la société à l'origine des titres Assassin's Creed ou encore Tom Clancy's a réalisé un chiffre d'affaires de 1,39 milliard d'euros sur son exercice 2015-2016, pour un résultat opérationnel (non-IFRS) de 169 millions d'euros.

Ces mouvements au sein du capital d'Ubisoft surviennent alors que Vivendi a récemment pris le contrôle d'un autre acteur français dans le secteur des jeux vidéo : Gameloft. Cette entreprise spécialisée dans les jeux mobiles, elle aussi fondée par les frères Guillemot, a vu Vivendi prendre le contrôle de son capital à l'issue d'un long bras de fer. Dans la foulée, les frères Guillemots ont annoncé qu'ils allaient céder les parts qu'ils détenaient encore dans l'entreprise. Ces derniers ne disposent désormais plus que de 1% du capital, pour 1,56% des droits de vote, selon un avis de l'AMF. Dans une interview publiée dès le 9 juin dans le journal Le Monde, Yves Guillemot expliquait sa démarche : « Nous pensons que Vivendi ne comprend pas le métier du jeu vidéo, et va s’y fourvoyer ».

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This