AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessInvestissementsTransport

Voiture autonome: Apple reste dans la course avec le rachat de Drive.ai

Apple serait en train de procéder à l’acquisition de la société spécialisée dans la conduite autonome Drive.ai, selon des sources proches du dossier qui se sont confiées à The Information. Comme cela arrive parfois avec la marque à la Pomme, ce serait plus les têtes pensantes de l’entreprise que ses actifs qui l’intéresserait. À la suite de la vente, l’équipe d’ingénieurs de la société rejoindrait donc la firme de Cupertino.

Malgré 77 millions de dollars levés depuis sa création en 2015, Drive.ai était en difficultés et recherchait un repreneur. La commercialisation effective des technologies autonomes ou des voitures est un enjeu pour les acteurs du secteur qui doivent trouver une autre manière de se financer pour développer leurs produits.

Des spécialistes des réseaux neuronaux

Pourquoi Apple est-il intéressé par ce qu’a développé Drive.ai? L’entreprise est connue pour avoir été autorisée, dans le cadre d’un projet pilote, a déployé une flotte de navettes autonomes pour un itinéraire particulier de transport en commun dans la ville de Frisco au Texas il y a un peu moins d’un an. La particularité de ces véhicules? Il s’agissait de Nissan NV200 modifiées. Les navettes étaient également équipées de plusieurs écrans LED qui diffusaient des messages à destination des piétons ou des autres usagers de la route comme «j’attends que vous traversez».

La suite de capteurs, es caméras, les lidars et le système de radar des voitures autonomes provenaient du commerce. En revanche, tout le réseau neuronal, de perception, planification du mouvement, de la prise de décision était développé en interne. Mais pour l’instant, on ne sait pas exactement pour quel projet Apple souhaite intégrer les ingénieurs de Drive.ai. Mais on sait en tout cas, qu’à travers son projet Titan, l’entreprise de Tim Cook souhaite se positionner sur le marché de la conduite autonome, à priori avec plutôt un approche logicielle. Il s’agirait de concevoir une intelligence artificielle au service des véhicules sans chauffeur plutôt que de créer sa propre voiture. Début 2019, le projet Titan a connu une restructuration avec le retrait de 200 employés mais l’entreprise avait réaffirmé ses ambitions dans le domaine. «Nous continuons à croire qu’il y a une énorme opportunité avec les systèmes autonomes, qu’Apple dispose des capacités uniques pour y contribuer, et que c’est le projet de machine learning le plus ambitieux jamais réalisé».

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Voiture autonome: Apple reste dans la course avec le rachat de Drive.ai
Reconnaissance faciale
Reconnaissance faciale: la Cnil trace ses lignes rouges
Ludovic Le Moan (Sigfox): «Personne ne parlait de bas débit avant nous, les autres sont venus par opportunisme»
Les offres d’emploi de la semaine
Pourquoi 1Password boucle une première levée de 200 millions de dollars après 14 ans d’existence
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
[Appel à candidatures] Participez au palmarès 2020 des entreprises qui recrutent dans le numérique
Copy link