ActualitéAmérique du nordBusinessEuropeTransport

VTC: Gett lève 200 millions de dollars et veut rejoindre Uber et Lyft en Bourse

Le service de VTC Gett, actif aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Israël et en Russie, a réuni 200 millions de dollars en emprunt et en fonds propres, selon TechCrunch. L’entreprise fondée par Dave Waiser et Roi More vaudrait désormais 1,5 milliards de dollars. Elle avait atteint une valorisation de 1,4 milliard de dollars et le statut de licorne en juin 2018. Au total, la société a levé 793 millions de dollars depuis sa création en 2010. Parmi ses investisseurs historiques se trouvent Volkswagen Group, Da Vinci Capital, Sberbank, MCI Capital, Baring Vostok Capital Partners, ou Kreos Capital.

Une rentabilité et une entrée en Bourse retardée

Selon M. Waiser, les opérations de Gett devraient être rentables d’ici à la fin de l’année. L’entreprise pourrait également effectuer son entrée en Bourse, à Londres ou à New York, au premier trimestre 2020. Gett visait déjà la rentabilité pour le premier trimestre 2019 en juin 2018. Elle levait alors 80 millions de dollars. L’entreprise visait également déjà une entrée en Bourse en 2019 à la suite de l’annonce de l’IPO de son rival Lyft.

« Nous verrons comment cela se passe pour Lyft, nous pensons qu’il existe beaucoup de capitaux publics en vue pour les chouchous [technologiques Uber et Lyft], mais nous pensons aussi que notre modèle économique fait sense », a affirmé Dave Waiser au Financial Times en mars dernier.

Une activité BtoB prédominante

Le modèle de Gett, justement, s’appuie sur des services et réseaux de taxis déjà existants, comme les « black cabs » à Londres ou les taxis jaunes à New York. L’entreprise s’était par ailleurs alliée à Citymapper à Londres en 2017 pour créer l’itinéraire de transport idéal. Les rivaux Uber et Lyft, eux, travaillent plutôt avec des chauffeurs indépendants. Plus de la moitié du chiffre d’affaires de Gett provient en outre de son activité BtoB. Près de 20 000 entreprises dans le monde utilisent ainsi le service aujourd’hui, soit une croissance de 63% rapport à l’année dernière. Gett est aujourd’hui présent dans plus de 120 villes.

Gett ne publie pas ses résultats financiers. Mais l’entreprise revendique des « centaines de millions » de livres de chiffre d’affaires. Rappelons que Lyft, entré en Bourse fin mars, a enregistré une perte de 911 millions de dollars, contre 688 millions de dollars en 2017. Et ce, malgré un chiffre d’affaires qui a doublé pour atteindre 2,16 milliards de dollars en 2018. Uber, qui devrait entrer en Bourse ce jeudi, a fait état de 3,03 milliards de dollars de pertes en 2018, contre 4 milliards de dollars en 2017. Le géant du VTC a enregistré un chiffre d’affaires de 11,3 milliards de dollars en 2018. Soit une hausse de 42% qui a suivi une forte croissance de 106% entre 2016 et 2017.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This