ActualitéBusinessEuropeTourismeTransport

Tourlane lève 47 millions de dollars pour étendre sa plateforme globale de réservation de voyage

L’industrie mondiale de la réservation de voyages en ligne devrait atteindre 756 milliards de dollars en 2019, selon des chiffres de Statista. Il pourrait ensuite grimper à 817 milliards de dollars en 2020 et dépasser 1 000 milliards de dollars en 2022.

Tourlane, plateforme de planification et de réservation de voyages, compte bien faire partie des acteurs majeurs du secteur. La start-up allemande a levé 47 millions de dollars dans un tour de table mené par Sequoia Capital et Spark Capital. Capital et HV Holtzbrinck Ventures figurent également au tableau des investisseurs. L’entreprise avait levé 24 millions de dollars en série B en décembre 2018. Un tour de table déjà mené par Sequoia Capital et Spark Capital. Au total, l’entreprise a levé 81 millions de dollars depuis sa création en 2016.

A noter que les précédents financement de Tourlane comprenaient des investissements du cofondateur d’Airbnb Nathan Blecharczyk, du fondateur de GetYourGuide Johannes Reck, des fondateurs de HomeToGo Nils Regge, Patrick Andrae et Wolfgang Heigl, du fondateur de Qunar Fritz Demopoulos, ou encore des fondateurs de Trivago Malte Siewert et Rolf Schrömgens.

Un service global de réservation et de planification

Créé à Berlin par Julian Stiefel et Julian Weselek, Tourlane travaille directement avec des prestataires de services. L’entreprise propose dans ce cadre à ses utilisateurs un service global de réservations de vols, de transferts, d’hébergements, de visites, et d’activités diverses. La plateforme fournit des informations de prix et de disponibilités en temps réel. Elle rivalise avec des entreprises telles que Utrip, Travefy, Roadtrippers ou encore WayBlazer.

Tourlane entend employer ces 47 millions de dollars supplémentaires à l’accélération de son expansion à l’international (en France, notamment), au renforcement de ses équipes et au développement de sa plateforme. Des objectifs déjà prévus lors de son financement de décembre dernier. L’entreprise ambitionnait alors de passer de 120 à 220 employés.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This