A la uneTransport

Taxis vs. VTC : Yanis Kiansky (Allocab) et Yann Ricordel (Taxis Bleus) réagissent au rapport Thévenoud

Frenchweb : Alors que le rapport définitif doit être remis à Manuel Valls à 17h, que pensez-vous, à chaud, des premières mesures du rapport de Thomas Thévenoud sur la médiation entre taxis et VTC ?

yann-ricordel-taxi-bleusYann Ricordel (président des Taxis Bleus) : Je tiens à saluer le travail fait par Thomas Thévenoud, un travail assez fouillé et assez exceptionnel lorsque l’on sait qu’il n’avait que deux mois. Il y a cependant une grande frustration : l’absence de mesure phare permettant de compenser la distorsion de concurrence entre les taxis et les VTC. Celle-ci concerne la plaque dont doivent s’acquitter les taxis pour exercer leur métier, et le statut d’auto-entrepreneur largement sollicité par les chauffeurs opérants pour le compte des sociétés de VTC. Avec un tel écart, ces dernières peuvent pratiquer des tarifs prédateurs.

Pour rappel, une plaque pour exercer notre métier coûtait 245 000 euros en janvier 2013 pour la région parisienne. Aujourd’hui, le prix a chuté à 190 000 euros tant la crise est profonde. Pour preuve, chaque mois, 150 chauffeurs de taxis de région parisienne quittent la profession.

Autre déception, nous aurions aimé que, comme dans les autres villes étrangères, un tarif minimum pour les VTC soit adopté. Je pense que cette piste a été écartée car le risque de rejet du Conseil constitutionnel était trop grand.

yanis-kianskyYanis Kiansky (fondateur d’Allocab) : Notre principale proposition de valeur auprès des clients, celle qui est l’innovation même de notre métier de voiture de tourisme avec chauffeur (VTC), c’est la géolocalisation. Le rapport Thévenoud veut nous l’interdire ! Et, dans le même temps, il veut l’imposer aux taxis… Je ne comprend pas.

Pas besoin de faire un dessin pour expliquer les conséquences très importantes que cela va avoir sur notre activité et notre développement. Nous sommes vraiment mécontent sur ce point.

Aussi, nous avions fait un geste lorsque les taxis se sont mis en grève en acceptant le gel des immatriculations de VTC jusqu’à la remise du rapport. Celui-ci veut désormais le prolonger de 3 mois en attendant le projet de loi. Cela ralentit notre développement. Mon sentiment : nous ne sommes plus dans la libre concurrence.

Frenchweb : A contrario, quelle mesure vous satisfait ?

Yanis Kiansky (fondateur d’Allocab) : Ce rapport contient deux très bonnes mesures : l’obligation pour les taxis d’utiliser la géolocalisation sur fond d’open data, l’instauration de la carte bleue à partir de 1 euro ou encore l’imposition d’une couleur commune aux taxis. Il fallait un certain rééquilibrage.

Yann Ricordel (président des Taxis Bleus) : Le médiateur souhaite moderniser les taxis et les services aux clients, et c’est une très bonne chose ! La généralisation de la carte bleue, l’encadrement des compteurs et même la forfaitisation des tarifs au départ des aéroports sont de bonnes idées. Tout ce qui peut améliorer le service est bon à prendre.

Frenchweb : Pour vous, quelle est la prochaine étape ? Quelles suites allez-vous donner à ce rapport ?

Yanis Kiansky (fondateur d’Allocab) : Nous voulons l’annulation de l’interdiction de la géolocalisation pour les VTC et un retour rapide aux immatriculations parce que les conséquences sur notre développement sont trop importantes pour que nous restions les bras croisés. Trois mois, c’est beaucoup !

Nous allons nous rapprocher de nos avocats pour étudier la possibilité et la viabilité d’une éventuelle action en justice. Nous pourrions alors nous rapprocher d’autres acteurs du VTC dans un tel cas. Rien n’est encore sûr, ni décidé.

Yann Ricordel (président des Taxis Bleus) : Le gel des immatriculations des VTC est prolongé jusqu’à l’adoption du texte de lois. Nous seront donc vigilants sur la rédaction du texte et sur le respect réel des mesures sur le terrain.

Les policiers dédiés aux transports de personnes sont actuellement 76 en région parisienne. Le rapport évoque un renforcement des effectifs à 100 agents d’ici à 2016. C’est un premier pas dans le bon sens, mais on peut aller plus loin. C’est important vu l’urgence de la situation.

Olivier Harmant

[A lire également sur le sujet : EXCLUSIF – Le document des propositions du rapport Thévenoud sur la régulation VTC-Taxis]

Tags
Plus d'infos

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This