ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

WorldRemit lève 175 millions de dollars sur un marché du transfert d’argent en plein essor

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La FinTech britannique WorldRemit a levé 175 millions de dollars dans le cadre d’une série D. Celle-ci a été menée par ses investisseurs historiques TCV, Accel Partners et Leapfrog Investments. Ce financement porte à plus de 400 millions de dollars le total des fonds levés par la start-up qui rêve de dépasser Western Union. Il suit une Série C de 40 millions de dollars qui devait le propulser en tant que référence mondiale du transfert d’argent en décembre 2017. WorldRemit avait également réuni 45 millions de dollars en 2016 et 100 millions de dollars en 2015.

Un marché à plus de 8 milliards de dollars en 2025

Fondé à Londres en 2010 par Catherine Wines, Ismail Ahmed et Richard Igoe, WorldRemit a développé une plateforme mobile et desktop utilisée aujourd’hui par 4 millions de personnes. Sa clientèle est majoritairement constituée d’expatriés et de travailleurs immigrés qui renvoient une partie de leurs revenus dans leur pays d’origine. La start-up revendique des transferts d’argent en provenance de 50 pays et à destination de 150 pays.

WorldRemit évolue sur un marché qui pèsera 8,61 milliards de dollars en 2025, selon des chiffres de Zion Market Research. En 2018, il valait 1,93 milliards de dollars. Entre 2019 et 2025, le taux de croissance annuel composé devrait ainsi atteindre 23,8%. Il est stimulé par des acteurs tels que WorldRemit et Western Union, mais aussi MoneyGram, PayPal, TransferGo, InstaReM, WeChat Payment, Ant Financial, Ria Financial Services, Euronet Worldwide, The Kroger, ABSA, Banco Bradesco, U.S. Bancorp, Scotiabank, la Société générale ou UBA.

Les systèmes bancaires de presque tous les pays ont développé des dispositifs de transfert d’argent numérique et sécurisés, en parallèle à des taux d’immigration croissants de pays en voie de développement vers des pays développés. Mais en parallèle, surtout, à une forte pénétration mobile et en ligne mondiale.

Les Etats-Unis, premier marché expéditeur de WorldRemit

Le march européen du transfert d’argent numérique devrait connaître une croissance stable dans les années à venir, selon Zion Market Research. L’Amérique latine devrait, elle, connaître la croissance la plus forte sur ce secteur entre 2019 et 2015. Mais l’Amérique du Nord représentait le plus gros marché de transferts d’argent numériques en 2018. Aux Etats-Unis, notamment, 43,7 millions de travailleurs immigrés ont transféré l’année dernière 66 milliards de dollars vers d’autres pays, contre 50 milliards il y a cinq ans, selon des données de la World Bank. Le pays est justement devenu cette même année le marché expéditeur le plus important de WorldRemit. La start-up y devenait par ailleurs la première FinTech britannique à obtenir une licence dans les 50 états des Etats-Unis.

Avec ce nouveau financement, WorldRemit entend renforcer son développement à l’international. La start-up vise aussi une diversification de son offre du côté expéditeur, mais aussi du côté destinataire. Elle va en outre lancer une nouvelle solution de transfer d’argent dédiée aux PME actifs à l’international.

WorldRemit: les données clés

Fondateurs: Catherine Wines, Ismail Ahmed, Richard Igoe
Création: 2010
Siège social:
Londres
Activité:
service de transfert d’argent numérique
Financement:
175 millions de dollars en juin 2019

Bouton retour en haut de la page
WorldRemit lève 175 millions de dollars sur un marché du transfert d’argent en plein essor
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media