ActualitéAmérique du nordStartupTech

Zynga met la main sur l’incubateur lancé par son CEO Mark Pincus

Zynga, l’éditeur de jeu se met lui aussi à l’accompagnement de start-up. L’éditeur du jeu FarmVille vient de mettre la main sur Superlabs, l’incubateur qu’avait créé Mark Pincus en novembre dernier, affirme Re/code. M. Pincus avait cofondé Zynga en 2007 et avait quitté l’entreprise en avril 2014 sous la pression de Wall Street où Zynga est cotée depuis 2011, avant de reprendre les rennes de l’éditeur de jeux au mois d’avril 2015.

Pour créer cette structure, avant d’être rappelé par Zynga, Mark Pincus a investi 2,2 millions de dollars sur ses propres deniers, d’après des documents déposés à la SEC, l’autorité de régulation américaine. Selon ce document, l’acquisition ne se fait que pour 1 dollar symbolique, mais les 9 employés du Superlabs détiendront l’équivalent d’1,1 million d’actions de Zynga. Le spécialiste du social gaming pourra assurer la protection intellectuelle des projets du SuperLabs.

La structure Superlabs, créée il y a moins d’un an à San Francisco, reste encore discrète sur les projets qu’elle veut incuber. Elle se présente sur LinkedIn comme un incubateur de «l’industrie logicielle» et pourrait donc aller au-delà de l’univers des jeux. D’ailleurs, elle précise seulement sur son site qu’elle vise des «produits qui comptent dans la vie des gens».

Zynga a dégagé 183,3 millions de dollars sur 2014, contre 168 millions l’année précédente. Le groupe n’est pas rentable avec 46,5 millions de dollars de perte (soit 0,05 dollar par action).

Lire aussi: Le Bitcoin dépasse les 1 000 dollars après que Zynga accepte la devise

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Zynga met la main sur l’incubateur lancé par son CEO Mark Pincus
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba