Les Témoignages

[3 questions à] Jean-Michel Deruty, CEO de Stormancer

Témoignage de Jean-Michel Deruty, CEO Stormancer: "Sans Azure, il nous aurait été absolument impossible de démarrer l'aventure Stormancer et de lancer notre béta"

1 – Pourquoi vous avez choisi une solution cloud pour votre business ?
Stormancer est une plateforme Saas de service spécialisée dans l'hébergement de jeux multijoueurs temps réel. Nous proposons à nos clients une solution qui leur permet de se concentrer sur le jeu plutôt que de perdre du temps dans la programmation réseau et la gestion des serveurs. C’est un sujet technologiquement complexe, qui permet de nombreuses innovations.
Il était important pour nous de leur permettre de monter en charge rapidement, et de pouvoir disposer de serveurs dans des datacenter tout autour du monde, afin de bénéficier de performances optimales. Si on avait dû gérer nous-même ces aspects, cela aurait nécessité des investissements conséquents et aurait limité notre réactivité. En utilisant un cloud, on peut ajouter ou supprimer des serveurs en quelques minutes, et automatiquement: Cela nous permet d'optimiser nos coûts au plus juste.

2 – Pourquoi Azure ?
C'est une question intéressante. Nous avons surtout hésité entre AWS et Azure. Les deux offrent une bonne couverture globale avec des Datacenter repartis autour du monde, et des prix sensiblement identiques. Chez Stormancer, nous avons une infrastructure qui utilise à la fois Windows et Linux donc il était important pour nous de bénéficier d'un maximum de flexibilité. Au final ce sont plusieurs raisons qui nous ont décidées:
D'abord en tant que développeurs, nous travaillons beaucoup avec .NET et l'outillage que l'équipe Azure a mis en place est vraiment excellent et ouvert.
Ensuite, Microsoft pousse Windows Azure comme backend pour les jeux fonctionnant sur sa console next gen. Les performances, en particulier la latence sont excellentes. Il nous manque quelques fonctionnalités pour que ce soit parfait, mais AWS ne les offre pas non plus.
Et surtout, nous avons pu bénéficier du programme Bizspark, et maintenant de Bizspark+. Cela signifie que chaque mois Microsoft nous offre 5000€ d'hébergement gratuit. Sans cela il nous aurait été absolument impossible de démarrer l'aventure Stormancer et de lancer notre béta.

3 – Un an après, où en est Stormancer ?
Stormancer s'apprête à lancer sa beta publique, après 6 mois de beta privée. Aujourd'hui, nous avons un premier produit fiable, qui permet de créer des jeux sur HTML5, Unity et les plateformes .NET. Nous avons très tôt mis les studios de jeu vidéo dans la boucle pour participer à notre roadmap. La beta publique sera pour nous l’occasion de vérifier la capacité de la plateforme à monter en charge, d’impliquer plus encore nos utilisateurs, et de commencer la commercialisation.

C’est pour cela qu’on a quitté Paris pour rejoindre le pôle de compétitivité jeux vidéo de la région Nord, à la Plaine Image dans la métropole Lilloise. Aujourd’hui nous cherchons à lever des fonds pour accélérer notre R&D et supporter la commercialisation de Stormancer.

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Jean-Michel Deruty, CEO de Stormancer
[Concours Azure] Kinoulink, le partage de photos privées sans création de compte
[Concours Azure] Gamific.tv : « il faut proposer de l’entertainment en plus de la Social TV »
[Concours Azure] OpenDataSoft : « il faut localiser l’hébergement des données en fonction des besoins »
Antoine Perrin, COO de Chef Jérôme
Copy link