ActualitéBusiness

3 questions à… Roland Tripard / Quelle stratégie pour Seloger.com en 2013?

Seloger.com, détenu depuis 2011 par le groupe allemand Axel Springer, a fait état d’un CA de 105M € pour l’exercice 2012, soit une hausse de 18% en un an. Le spécialiste des annonces immobilières en ligne compte désormais mettre l’accent sur le mobile et l’international. Le point sur sa stratégie de développement avec Roland Tripard, Président du Directoire du groupe SeLoger.

seloger

[FW] Comment expliquer la croissance annuelle du CA de Seloger.com ?

Roland Tripard: « Les raisons du succès de SeLoger.com sont les suivantes :

Tout d’abord, une migration du off-line vers le online qui se poursuit. Aujourd’hui, on retrouve sur Internet, tous les Français, tous types de profils, classes d’âge et CSP. Les dépenses des professionnels de l’immobilier vont dans le même sens : 70% en online et 30% en off-line aujourd’hui, en comptant toutes les opérations, panneaux, présence sur les salons, flyers dans les boites aux lettres etc. En 2009 on était à 55/45 et en 2006 à 20/80 !

Ensuite, le renfort des investissements du groupe dans l’innovation et l’audience. Nous avons enregistré 20 millions de visites en janvier 2013 sur le web et mobile, soit une hausse de 21% par rapport à janvier 2012. Par ailleurs, en 2013, 40% des pages vues l’ont été depuis un usage mobile avec une répartition 70/30 entre les smartphones et les tablettes. Notre application a été téléchargée 2,4M de fois sur Apple, soit une multiplication par 14 en l’espace de 2 ans.

Enfin, on constate une amélioration permanente de l’efficacité du service. On compte ainsi, 1,7 million de contacts en janvier 2013. Nous enregistrons donc une audience de plus en plus qualifiée et captive et qui se transforme en contacts pour nos clients. Par ailleurs, Seloger.com a enregistré 260 000 nouvelles inscriptions aux alertes mails en janvier 2013, soit le double par rapport à janvier 2012. De même, 1 million d’alertes ont été envoyées en janvier 2013, contre 540 000 en décembre 2012. »

[FW] Quelles sont vos ambitions sur le mobile ?

Roland Tripard: « Nous sommes aujourd’hui le seul acteur de l’immobilier français présent sur toutes les plateformes mobiles. Cela représente déjà 40% de l’audience en pages vues et cela devrait encore augmenter cette année. 50% de l’audience proviendra du mobile d’ici fin 2013. Nous venons de lancer une nouvelle version de notre application iPhone, toujours aussi plébiscitée par les utilisateurs. Notre promesse : « trouver votre futur logement du bout des doigts ». En 2013, nous chercherons encore à simplifier l’expérience utilisateur pour que la recherche immobilière soit la plus simple possible. »

[FW] Qu’en est-il de votre développement à l’international ? Pourquoi s’intéresser particulièrement au marché asiatique ?

Roland Tripard: « Grâce au soutien de notre actionnaire, Axel Springer, le développement international du groupe avance rapidement. Nous sommes aujourd’hui présents dans 7 pays, en Asie avec iProperty, en Belgique avec ImmoWeb et en Allemagne aussi avec ImmoNet. En 2013 nous allons poursuivre cette stratégie avec toujours pour ambition de prendre une position de leader dans le pays. Nous regardons donc vers les pays émergents, en priorité, mais nous restons ouverts pour saisir les opportunités sur d’autres marchés (cf la Belgique cette année avec ImmoWeb.)

Pourquoi l’Asie, car nous avons pris une participation dans le portail leader « iProperty » qui se développe rapidement sur le territoire. Egalement car c’est un marché en pleine expansion qui se structure et sur lequel il y a donc une position dominante à prendre. »

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
3 questions à… Roland Tripard / Quelle stratégie pour Seloger.com en 2013?
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link