ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019

Lime a beau avoir levé plus de 300 millions de dollars en début d’année, la start-up californienne spécialisée dans la micro-mobilité devrait perdre tout autant sur l’ensemble de l’année 2019. En effet, la perte d’exploitation de la licorne américaine devrait dépasser les 300 millions de dollars cette année, pour un chiffre d’affaires brut de plus de 420 millions de dollars, selon les prévisions financières de Lime consultées par The Information. Dans ces conditions, la rentabilité de l’entreprise apparaît pour l’instant comme une douce illusion, ce qui attise la défiance des investisseurs à l’égard des entreprises de micro-mobilité censées révolutionner les déplacements urbains.

Pour Lime et l’ensemble des start-up du secteur, le bât blesse au sujet de la durée de vie de leurs trottinettes électriques. Victime de nombreux accidents et des dégradations commises par des piétons excédés de ne plus pouvoir se frayer un chemin sur les trottoirs, ces engins peinent à survivre suffisamment longtemps pour générer des bénéfices. 

115 jours, la durée de vie moyenne d’une trottinette électrique 

La durée de vie moyenne des trottinettes électriques est en effet relativement faible, elle n’excède pas trois mois, selon une étude du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG). Or il faut 115 jours, soit près de quatre mois, pour amortir le coût d’acquisition d’une trottinette. De ce fait, la quête d’un modèle économique rentable demeure complexe, d’autant que les investissements consentis par les entreprises du secteur pour déployer leurs engins dans de nouvelles villes et entretenir leur parc de trottinettes ne font que rendre l’addition plus salée.

Lime ne fait pas figure d’exception sur un marché pesant aujourd’hui plus de 1,5 milliard de dollars et doit s’acquitter de dépenses importantes pour réparer ses trottinettes électriques et rémunérer ses «juicers», ces auto-entrepreneurs qui rechargent les batteries des trottinettes électriques à la nuit tombée. Dans ce contexte, la société californienne prévoit de réduire de moitié ses pertes d’exploitation l’an prochain grâce à des engins plus robustes et plus fiables, tout en faisant passer le chiffre d’affaires brut à 1 milliard de dollars. 

La route est cependant encore longue pour Lime. Selon les données financières de la société consultées par The Information, Lime a dépensé plus de 200 millions de dollars en cash cette année jusqu’en juillet. Un indicateur qui fait penser que la licorne américaine devrait avoir besoin d’argent rapidement pour ne pas se retrouver dans une situation critique.

Lime à la recherche d’un demi-milliard de dollars 

Depuis sa création en 2017, Lime a levé plus de 750 millions de dollars, notamment auprès de GV (ex-Google Ventures), Andreessen Horowitz, Uber et du fonds souverain singapourien GIC. Après avoir bouclé un tour de table en série D de 310 millions de dollars en février dernier, la start-up californienne aurait cherché au cours de ces derniers mois à lever un demi-milliard de dollars. Selon The Information, Lime a conclu un accord avec un nouvel investisseur pour mener un autre tour de table qui porterait la valorisation de l’entreprise à un niveau légèrement supérieur aux 2,4 milliards atteints en début d’année lors de sa dernière levée de fonds. 

Une nouvelle opération de cette envergure pourrait permettre à Lime de s’offrir une bouffée d’oxygène pour faire respirer ses finances et développer des trottinettes électriques plus résistantes. Joe Kraus, le président de Lime, estime qu’une version plus récente des trottinettes électriques conçues par la société américaine sera en mesure de durer plus d’un an en moyenne. Une condition sine qua non pour atteindre pour atteindre un jour la rentabilité. 

100 millions de dollars perdus par Bird au premier trimestre 2019 

La situation de Lime rappelle celle de son principal concurrent, Bird, en proie à des difficultés économiques. Le site américain The Information révélait cet été que Bird avait perdu près de 100 millions de dollars au premier trimestre 2019, tout en enregistrant que 15 millions de dollars de chiffre d’affaires. Signe des difficultés rencontrées par l’entreprise, elle s’est séparée de 5% des effectifs en mars et aurait discrètement levé 300 millions de dollars en début d’année sans que sa valorisation n’en soit impactée. 

Pour modifier l’équation, l’entreprise américaine a fait évoluer son modèle économique cette année en se lançant dans la location longue durée et la vente de trottinettes électriques. Dans le même temps, la jeune pousse a également augmenté le prix de ses trajets dans plusieurs villes. La plupart de ces ingrédients ont été repris par Lime pour se rapprocher de la rentabilité. Pour se donner un peu d’air, Bird a bouclé un tour de table de 275 millions de dollars au début du mois. 

Appel d’offres décisif à Paris 

A la lutte pour être le leader absolu du marché, Bird et Lime ont déployé leurs trottinettes électriques dans plus d’une centaine de villes à travers le monde. La majorité des revenus de Lime proviennent d’Europe et du Moyen-Orient, avec Berlin, Tel-Aviv et Paris en fers de lance. C’est d’ailleurs dans la Ville Lumière que va se jouer une bataille capitale pour les deux mastodontes du secteur. 

La Ville de Paris s’apprête en effet à lancer un appel d’offres à l’issue duquel trois opérateurs seront retenus, avec des autorisations d’opérer valables deux ans à partir de janvier 2020. Chacun pourra déployer 5 000 trottinettes, ce qui constituera un parc de 15 000 engins en libre-service au total dans Paris. Après avoir perdu des appels d’offres à Marseille et Mexico, Lime espère rebondir en s’offrant un des précieux sésames parisiens. Mais la licorne américaine aura fort à faire. Pour séduire Anne Hidalgo, Bird a annoncé cet été son intention d’installer son QG européen à Paris, avec à la clé 1 000 emplois d’ici deux ans. De son côté, Lime a récupéré les 204 trottinettes qui croupissaient en fourrière depuis le mois juin en réglant la somme de 295 000 euros. Une manière d’apaiser les discussions avec la municipalité avant un appel d’offres décisif.

Lime : les données clés

Fondateurs : Toby Sun, Brad Bao, Adam Zhang et Charlie Gao
Création : 2017
Siège social : San Mateo (Californie)
Secteur : Micro-mobilité
Activité : service de trottinettes électriques en free-floating
Concurrents : Bird, Uber, Bolt, Wind, Voi…


Financement : 310 millions de dollars en série D en février 2019 auprès de Bain Capital Ventures, Andreessen Horowitz, Fidelity Ventures, GV (ex-Googles Ventures) et IVP…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Instagram
Reels, l’arme d’Instagram pour contrer l’ascension fulgurante de TikTok
Comment les indépendantistes catalans usent du numérique contre Madrid
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
FinTech: Revolut continue de recruter des têtes d’affiche de la finance
Pourquoi Balderton Capital lance un nouveau fonds de 400 millions d’euros
Share via
Copy link