ActualitéAmérique du nordBusinessData RoomMarketing & CommunicationStartupTech

34 millions de dollars pour un chatbot qui répond à la place des commerciaux

  • La start-up californienne Conversica édite une plateforme d’intelligence artificielle conversationnelle pour convertir les leads en opportunités de vente.
     
  • La société américaine affirme que sa plateforme est utilisée par 16 000 représentants commerciaux à travers le monde.
     
  • Conversica envisage une expansion à l’échelle internationale à partir de 2018.

 

Le montant

La start-up californienne Conversica, qui édite une plateforme d’intelligence artificielle conversationnelle pour convertir les leads en opportunités de vente, a bouclé un tour de table de 34 millions de dollars en série B mené par Providence Strategic Growth (PSG). Toba Capital, Wellington Financial, Recruit Strategic Partners, Kennet Partners et Ben Brigham, le fondateur de Conversica, ont participé à l’opération. Cet investissement porte à 56 millions de dollars le montant total levé par la société depuis sa création.

Le marché

Fondée en 2007 à Foster City (Californie), Conversica s’adresse aux équipes de vente et de marketing avec un assistant de vente virtuel qui identifie et contacte automatiquement les clients potentiels ayant exprimé leur intérêt pour la société (en téléchargeant un livre blanc par exemple). La plateforme développée par la start-up est capable d’analyser le contenu des communications, comme les mails, afin de comprendre la signification de la demande d’un éventuel client et ainsi engager la conversation avec ce dernier.

Le dispositif de Conversica s’inscrit à la croisée de l’intelligence artificielle et des chatbots, deux tendances fortes au sein du marketing digital. La stat-up américaine affirme que sa plateforme est utilisée par 16 000 représentants commerciaux à travers le monde. Parmi ses clients, elle compte notamment IBM et Fiat Chrysler.

Les objectifs de la Start-up 

Avec ce nouvel investissement, Conversica prévoit de construire des intégrations supplémentaires avec d’autres logiciels et de développer ses partenariats. La société envisage également une expansion à l’échelle internationale à partir de 2018.

Fondateur : Ben Brigham

Lancement : 2007

Siège social : Foster City 

Activité : assistant de vente virtuel

Financement : 34 millions de dollars en décembre 2016

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
34 millions de dollars pour un chatbot qui répond à la place des commerciaux
La startup Element AI lève 150 millions de dollars pour aider les entreprises à adopter l’intelligence artificielle
Vers la fin des contenus clickbait sur Google?
WeWork confirme son intention d’entrer en Bourse et restreint les pouvoirs de son PDG
[DECODE] Comment Instagram a fait exploser ses revenus publicitaires
Les offres d’emploi de la semaine
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Libra: « Nous n’avons pas vocation à jouer les pirates »
[Made in Bordeaux] Ça bouge dans l’écosystème!
Enquête aux Etats-Unis sur un système de freinage automatique de Nissan
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom