ActualitéBusinessTech

5 chiffres à retenir sur Station F

Deux ans après son ouverture, Station F fête son anniversaire en publiant une série de statistiques mettant en avant l’activité des start-up hébergées sur les 34 000 mètres carrés de l’ancienne Halle Freyssinet, au coeur du XIIIème arrondissement de Paris. FrenchWeb a isolé 5 chiffres à retenir sur la deuxième année d’existence du campus géant initié par Xavier Niel et dirigé par Roxanne Varza.

1 013 : c’est le nombre de start-up actuellement présentes sur le campus. Sur l’ensemble de l’année, ce sont au total 1 217 jeunes pousses qui ont été accompagnées dans les murs de Station F. Après la France, les pays les plus représentés dans l’incubateur sont les États-Unis, la Chine, le Maroc, la Tunisie et la Corée du Sud. 

317 millions : c’est en dollars le montant total levé par les start-up accompagnées à Station F cette année. En 2018, les jeunes pousses épaulées par le campus parisien avaient levé 250 millions de dollars. Les secteurs les plus représentés à Station F sont le B2B SaaS, l’intelligence artificielle, l’e-commerce, l’EdTech et la BioTech/MedTech.

26,2% : c’est le pourcentage de start-up hébergées à Station F qui ont réalisé un pivot.

30,1 ans : c’est l’âge moyen d’un résident de Station F. Le plus jeune a 14 ans, le plus âgé 65 ans.

45% : c’est le pourcentage d’entreprises qui ont au moins une femme dans l’équipe fondatrice parmi les 5 programmes d’accompagnement lancés par Station F.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
5 chiffres à retenir sur Station F
facebook
Réseaux sociaux: plus de 4 milliards d’utilisateurs dans le monde, un chiffre en augmentation
[DECODE Quantum] A la rencontre de Valérian Giesz et Niccolo Somaschi, fondateurs de Quandela
Après avoir financé Netflix, Airbnb et Spotify, TCV clôture un nouveau fonds de 4 milliards de dollars
Tendances médias 2021 : le virus accélère la digitalisation
Nintendo
Obsolescence programmée: Nintendo sujet à une alerte au niveau européen
eFounders lance un start-up studio pour s’attaquer à la FinTech