ActualitéBusinessEtudesStartup

5 conseils pour évaluer le potentiel d’une place de marché

Déceler les dynamiques et s’appuyer sur les indicateurs de performance KPI sur les places de marchés telle Airbnb, Uber… Ce sont les deux grands axes qui ressortent de l’étude publiée par Willy Braun, co-fondateur du fonds de capital-risque européen Daphni, dédié au numérique. Présenté sous la forme d’un guide, ce document livre les méthodes pour saisir l’image globale d’un marché et avoir un aperçu des différentes composantes de l’écosystème. A terme, cela permet d’anticiper les fluctuations du marché, d’où l’importance de l’analyser en profondeur.

Voici 5 conseils pour évaluer le potentiel d'une place de marché:

  • Chercher de nouveaux comportements, de nouvelles technologies et de nouveaux dispotifs pour suivre les tendances macro-économiques du marché.
  • Expliquer pourquoi il y a un élan spontané à un moment donné et pourquoi une solution sera indispensable dans les années à venir.
  • Etablir des estimations en ratissant large, de haut en bas et du fond vers le sommet, pour évaluer la taille d’un marché.
  • Distinguer trois types de marché : celui à double-engagement, celui de l’acheteur et celui du fournisseur.
  • Répondre à 5 questions pour déterminer la perspective de l’acheteur :
     

– Quel est le degré d’urgence ?

– Quelle est la fréquence ?

– A quel point est-ce complexe ?

– Quelle est l’influence du mobile ?

– Est-ce rentable ?

VOIR la présentation complète :

Bouton retour en haut de la page
5 conseils pour évaluer le potentiel d’une place de marché
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs