ActualitéAmérique du nordBusinessIndustrieTech

800 millions d’emplois dans le monde menacés à cause des nouvelles technologies

C’est ce qu’on appelle le revers de la médaille. Alors que les nouvelles technologies sont apparues pour améliorer notre quotidien, elles suscitent de plus en plus de craintes, notamment l’intelligence artificielle, quant à la sécurité de nos emplois. Au cours de la prochaine décennie, les technologies d’automatisation vont ainsi faire disparaître un tiers des emplois aux États-Unis et même jusqu’à 800 millions de postes dans le monde, selon le McKinsey Global Institute.

Face à ces prévisions inquiétantes, Marc Benioff, le patron de Salesforce, tire la sonnette d’alarme. Dans un éditorial publié cette semaine dans le Wall Street Journal, il a estimé que les nouvelles technologies, à l’image des nanotechnologies, de la robotique, de l’informatique quantique et de l’intelligence artificielle, «transforment nos économies, nos sociétés et nos vies quotidiennes». S’il juge que ces nouvelles technologies permettent d’améliorer l’éducation, la santé et la vie quotidienne pour ceux qui y ont accès, Marc Benioff s’inquiète des inégalités croissantes qui en découlent. «Même si ces technologies offrent des bénéfices incroyables à certains, cette vague de changement laissera des centaines de millions de personnes sur le carreau à travers le monde», prévient-il.

Le patron de Salesforce invite les chefs d’entreprise à s’engager

Face à cet horizon chaotique, le CEO de Salesforce appelle les chefs d’entreprises, et non les politiques, à prendre leurs responsabilités pour ne pas créer un monde inégalitaire avec des millions de personnes défavorisées à travers la planète. «Un défi aussi vaste et complexe ne peut pas être laissé aux seuls politiciens. Les chefs d’entreprise ont une responsabilité unique. En effet, l’entreprise ne peut pas se contenter de faire des profits, nous devons veiller à ce que nos produits et nos richesses réduisent les inégalités», explique-t-il. Dans ce sens, Marc Benioff appelle les entreprises à investir massivement dans l’éducation, et particulièrement dans les sciences, l’ingénierie et les mathématiques, et à se saisir de l’enjeu du réchauffement climatique avant qu’il ne soit trop tard.

Des paroles aux actes, il y a un immense fossé, mais le patron de Salesforce assure qu’il montre la voie à suivre. En effet, Salesforce fait don de plusieurs millions de dollars aux écoles publiques de San Francisco. Au sein de son entreprise, Marc Benioff s’est aussi impliqué pour s’assurer que les femmes et les hommes travaillant chez Salesforce soient payés à parts égales. La société s’est également vigoureusement opposée aux lois des États qui limitaient les droits LGBTQ. En matière de respect de l’environnement, Salesforce s’est distingué en atteignant l’an passé zéro émission de carbone. D’autres entreprises américaines, comme Oracle, IBM et Apple, s’engagent également en matière d’éducation et de protection de l’environnement. Reste désormais à savoir si l’appel de Marc Benioff sera entendu à plus large échelle.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This