A la uneEuropeFoodTech

[AgTech] Les drones d’Airinov survolent les terres agricoles pour améliorer la productivité

Le climat et les nombreuses normes à respecter sur l’usage des produits constituent un casse-tête pour les agriculteurs. Pour les aider à gagner en productivité, la start-up Airinov, hébergée par l’incubateur parisien Le Cargo, a développé un capteur, embarqué sur un drone, qui permet de récolter de nombreuses données (azote, biomasse…) sur les terres des exploitations. «Le capteur apporte une meilleure connaissance de l’état des parcelles», explique Romain Faroux, PDG d’Airinov. En effet, cet outil permet aux agriculteurs de mieux connaître leurs terres pour les traiter de manière efficiente.

Fondée en 2010, la société revendique aujourd’hui près de 10 000 clients. L’un d’entre eux a d’ailleurs réalisé une étude pour connaître l’impact d’Airinov sur le rendement des terres agricoles. D’après celle-ci, effectuée auprès de 500 agriculteurs sur trois ans, le drone de la start-up permet d’atteindre un gain de productivité de 10% chez les agriculteurs ayant recours à la solution d’Airinov. Sur le blé et le colza, ce gain s’élève respectivement à 70 euros et 100 euros, par hectare en moyenne, sur trois ans.

Virage décisif avec Parrot en 2014

En 2014, Airinov a vu entrer à son capital Parrot, acteur majeur sur le marché du drone civil dans l’Hexagone, ce qui lui a permis de délaisser la production de son propre drone pour concentrer ses efforts sur le capteur et la partie logistique. «Quand on a la possibilité de déporter le drone vers les utilisateurs, ça s’accélère fortement», note Romain Faroux.

Ce rapprochement avec Parrot a également permis à Airinov d’accélérer à l’international depuis un an. La start-up s’est ainsi lancée dans les pays de l’Est où «le marché est colossal en termes de superficie» pour l’orge et le blé. «Ce sont des pays dans une dynamique de modernisation, d’équipement et de connaissance des parcelles et de leurs outils de production qui convergent très bien avec l’arrivée d’une technologie comme la nôtre», précise Romain Faroux. Airinov a également survolé la Méditerranée pour toucher les pays du Maghreb, à l’image du Maroc. L’an passé, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros. Sur le marché du drone agricole, Airinov doit faire face à la concurrence de Wanaka, également positionné sur ce segment d'activité.

[tabs]

[tab title= « Airinov : les données clés »]

PDG : Romain Faroux

Date de création : 2010

Siège : Le Cargo (Paris)

Activité : collecte de données pour optimiser la productivité des terres agricoles

Effectifs : 40

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : 

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This