AgTechDecode BusinessTV

[AgTech] Miimosa mise sur le crowdfunding pour épauler les agriculteurs

Interview de Florian Breton, fondateur et président de Miimosa

Soumis à une pression constante avec une concurrence à l’international qui s’est intensifiée au cours des dernières décennies, nombreux sont les agriculteurs à rencontrer des difficultés de financement pour moderniser leur exploitation ou diversifier leur activité. De plus, le contexte économique actuel marqué par les craintes autour de la prochaine réforme de la Politique agricole commune (PAC) et d’une possible baisse de son budget, ainsi que le Brexit, n’incite pas à l’optimisme et ce n’est pas la frilosité des banques qui va arranger les choses.

Dans ce marasme ambiant, l’AgTech, pour désigner l’écosystème numérique qui veut accompagner la transformation du secteur agricole, a vu le jour pour faire souffler un vent de fraîcheur sur l’agriculture. Parmi les acteurs de l’AgTech française, Florian Breton a décidé de changer la donne il y a quatre ans. Petit-fils d’agriculteur, il a ainsi lancé en 2015 Miimosa, une plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation. Se positionnant en alternative au système traditionnel de financement, cette solution permet de financer des projets comme l’installation de jeunes agriculteurs ou la diversification de l’activité d’une exploitation via l’acquisition de ruches ou la plantation de vignes par exemple.

Une nouvelle offre pour accompagner la transition agricole, alimentaire et environnementale

Après avoir proposé le don avec contrepartie (avantages en nature comme des produits agricoles) à ses débuts, Miimosa a élargi son modèle en introduisant le prêt participatif pour permettre aux particuliers d’investir dans un projet agricole en échange d’un remboursement avec intérêts. A ce jour, la plateforme de crowdfunding agricole a permis d’accompagner 1 700 projets ayant collecté 9 millions d’euros en France et en Belgique en quatre ans d’existence. Cette année, Miimosa se fixe pour objectif de soutenir 900 projets avec la collecte de 15 millions d’euros via sa plateforme.

Pour étendre un peu plus son champ d’action, la société a bouclé un tour de table de 3 millions d’euros l’an passé. Ce financement a permis de mettre sur orbite une nouvelle offre, Miimosa Transition, qui permet aux particuliers et aux acteurs de l’agroalimentaire, comme Carrefour et Danone, de financer des projets de transition agricole, alimentaire et environnementale, notamment en matière d’agroécologie, d’agroforesterie et d’énergies renouvelables.

En 2017, des chercheurs européens affirmaient dans une étude publiée par la revue Nature Communications qu’il est possible de nourrir plus de 9 milliards d’êtres humains en 2050 avec une agriculture 100% biologique. Un défi que veut relever Florian Breton avec Miimosa et La Ferme Digitale, une association qu’il a co-fondée en 2016 «pour faire de la France le berceau européen de l’AgTech et promouvoir l’innovation et le numérique au service d’une agriculture citoyenne, performante et durable».

Miimosa : les données clés

Fondateur : Florian Breton
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et à l’alimentation
Financement : 3 millions d’euros en juin 2018

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
[AgTech] Miimosa mise sur le crowdfunding pour épauler les agriculteurs
The Garage, l’incubateur de Cyril Paglino pour créer un écosystème blockchain de référence en Europe
Glyphosate, pesticides: un rapport parlementaire plaide en faveur d’une centralisation des données
[FW500] Comment Wonderbox veut revitaliser le marché des coffrets cadeaux
Comment Hoppen aide les hôpitaux dans leur transformation digitale
La startup NeoFarm lève 1 million d’euros pour ses fermes technologiques automatisées
[FW500] InsideBoard veut impliquer les collaborateurs dans la transformation digitale de leur entreprise
Copy link