ActualitéAsieTech

Dans la course aux drones de livraison en Asie, JD.com prend de l’avance

L’avancée de la Chine dans les livraisons par drone se confirme. Le géant chinois du retail JD.com va épauler le groupe de e-commerce japonais Rakuten dans ce domaine à la suite de la signature d’un partenariat annoncé jeudi. Rakuten pourra ainsi désormais incorporer les drones et robots terrestres de livraison (unmanned ground vehicles, « UGV ») du groupe chinois dans ses solutions de livraison sans conducteur au Japon. Et ce notamment lors des Jeux olympiques d’été de 2020 à Tokyo, que le groupe nippon s’était fixé comme objectif pour le déploiement en zone urbaine à grande échelle de ses drones de livraison.

Si Amazon avait été le premier à réellement envisager la livraison par drone en 2013 – avec l’annonce par Jeff Bezos de la mise en place d’un programme de recherche et développement dans ce but –, la Chine avait rapidement suivi. Alibaba a commencé à expérimenter un service de livraison par drone en février 2015. Un mois plus tard, le spécialiste chinois de la livraison SF Express annonçait à son tour le lancement d’un programme de tests, en partenariat avec Xaircraft. En mars 2018, sa filiale Fengyu Shuntu Technology recevait le premier permis officiel en Chine pour pour livrer des colis via des drones autonomes.

JD.com a commencé à développer son programme de drones en 2015 et a lancé ses premières livraisons commerciales en 2016, dans des zones rurales chinoises. En février 2018, l’entreprise a par ailleurs levé 2,5 milliards de dollars pour contrer Alibaba sur le terrain de la logistique, notamment dans les entrepôts automatisés et les drones. Aujourd’hui, le groupe, qui a reçu une licence pour opérer des drones logistiques au niveau provincial en novembre dernier, est actif dans le Jiangsu, le Shaanxi et d’autres provinces. Il revendique à l’heure actuelle 400 000 minutes de temps de vol. Quant à ses véhicules autonomes terrestres, JD.com opère surtout dans des campus universitaires et des parcs de bureaux. La marque assure en outre que ses appareils et véhicules peuvent jouer un rôle important dans l’aide humanitaire et l’accès à des zones reculées. En février 2018,

Un coup d’accélérateur à Rakuten Drone

Du côté du Japon, Rakuten a lancé son service de livraison Rakuten Drone en 2016 et s’est depuis développé dans des services de livraison et des tests en collaboration avec différentes entreprises, mais aussi des instances gouvernementales. Mais l’arrivée de JD.com sur l’archipel japonais pourra donner un sérieux coup d’accélérateur à Rakuten Drone. D’autant qu’en janvier dernier, JD.com avait annoncé le succès de son premier partenariat hors de Chine avec le gouvernement indonésien. Le géant chinois du e-commerce peut désormais espérer devenir une référence de la livraison par drone autonome en Asie du Sud-Est.

Concrètement, Rakuten pourra faire voler autour du stade olympique national de Tokyo l’année prochaine des drones de JD.com mesurant 160 centimètres en longueur et 60 centimètres en hauteur, pouvant porter des colis de cinq kilos, couvrir des distances de 16 kilomètres et disposant d’une autonomie de 40 minutes. En ce qui concerne les véhicules terrestres, il s’agira de robots d’une longueur de 171,5 centimètres et d’une hauteur de 160 centimètres, avec une charge maximale de 50 kilos et une vitrsse maximale de 15 kilomètres par heure. Nul doute que l’un des prochains défis majeurs des drones de livraison autonomes résidera dans l’augmentation de la charge maximale qu’ils pourront transporter, mais aussi leur autonomie.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Moi je veux bien mais niveaux sécurité c’est relativement facile de neutraliser un drone avec un autre drone, le vol de colis va devenir un sport.

Dans la course aux drones de livraison en Asie, JD.com prend de l’avance
[Made in Océan Indien] Webcup: une double finale 2018-2019 qui a mis Mayotte et La Réunion à l’honneur
Palantir renforce ses liens avec le Pentagone en signant un nouveau contrat à 110 millions de dollars
Pourquoi la Croix-Rouge veut créer un « espace humanitaire numérique »
[We Love Innovation] Open Mind Innovation veut décrypter votre cerveau pour améliorer votre bien-être
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 2/2
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
Share via
Copy link