ActualitéAsieTech

Alibaba travaillerait à sa propre console de jeux

Après avoir investi dans la plate-forme de jeu sur mobile KTplay et dans le développeur américain de jeux Kabam, Alibaba semble vouloir aller plus loin dans la stratégie gaming. Selon Niko Partners, qui produit des études de marché et qui suit attentivement le secteur des jeux en Chine, le géant chinois du e-commerce serait en train de concevoir sa propre console de jeux.

Sur son site, VentureBeat évoque en outre un courriel rédigé par Lisa Cosmas Hanson, directrice chez Niko Partners, dans lequel elle écrit tenir cette même information d’une source proche du dossier. Aucun commentaire n’a filtré du côté d’Alibaba. L’information n’est donc pas confirmée. Toutefois, VentureBeat assure que d’autres sources, dont le PDG d’un concepteur chinois de jeux vidéo, ont confirmé la nouvelle. Et l’on sait qu’Alibaba bénéficie de cash pour investir après son introduction en Bourse en septembre, grâce à laquelle elle a levé une somme relativement impressionnante: 25 milliards de dollars.

Le marché chinois du jeu vidéo émerge

Rappelons qu’en Chine, la vente de consoles de jeux vidéo a été interdite par le gouvernement entre l’an 2000 et le tout début de l’année 2014. Selon des chiffres publiés par Alizia, le marché chinois était estimé à 310 millions de joueurs sur 2013, en croissance de 63%, pour une valeur de 11,2 milliards de yuans. Et durant toute l’année 2014, Tencent et Alibaba se sont affrontés sans relâche pour dominer le marché du e-commerce chinois, et appliquent pour cela une stratégie de croissance externe.

Si cette console est effectivement lancée par Alibaba, elle viendra concurrencer la PlayStation 4 de Sony et la Xbox One de Microsoft sur le marché chinois. Deux mastodontes qui jouissent déjà du soutien de nombreux partenaires, développeurs, concepteurs de jeux vidéo… La société viendrait aussi (surtout?) marcher sur les plates-bandes de Tencent, l’un des principaux fournisseurs de services dans le secteur en Chine, aussi éditeur de l’application de messagerie instantanée WeChat qui propose des jeux pour mobiles.

Lire aussi:

>> En Chine, Tencent et Baidu s’allient à Wanda pour peser face à Alibaba

>> Alibaba ne déçoit pas et publie un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 53,7%

Tags

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Alibaba travaillerait à sa propre console de jeux
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link