ActualitéAsieFonds d'investissementInvestissements

Alibaba va investir 120 millions d’euros dans l’écosystème hongkongais

Annoncé en début d’année, Alibaba vient de lancer officiellement son fonds d’investissement destiné à financer l’écosystème de Hong Kong. Doté d’une enveloppe de 1 milliard de dollars hongkongais (environ 120 millions d’euros), l’Entrepreneurs Fund for Hong Kong ciblera les entreprises qui veulent «profiter des ressources offertes par l’écosystème d’Alibaba dans l’e-commerce, la logistique, le cloud computing et les services financiers».

S’il est précisé qu’il investira dans des start-up ou des sociétés en phase de croissance et d’expansion, le ticket moyen n’est pas communiqué. Ces entreprises viendront compléter les plateformes d’Alibaba afin d’offrir des produits et services en Chine et dans le monde.

Partenariat avec Gobi Partners

Cindy Chow, qui a rejoint Alibaba en 2007 et qui a travaillé notamment dans ses services de contrôle financier, prendra la direction du fonds. Le conseil d’administration sera également composé des personnalités issues de diverses entreprises, dont Lan Kwai Fong Group (un groupe local présent notamment dans l’immobilier, le luxe et les investissements) ou Asia Financial Group. Enfin, la société de capital-risque Gobi Partners gérera une partie du programme.

«Le Fonds proposera également 200 offres de stage chaque année pour les diplômés et étudiants de dernière année des établissements d’enseignement supérieur locaux pour travailler pour une période de 6 à 12 mois chez Alibaba ou des sociétés issues de l’écosystème d’Alibaba en Chine continentale», explique la société dans son communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Alibaba va investir 120 millions d’euros dans l’écosystème hongkongais
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale