AcquisitionActualitéAmérique du nordBusinessHealthcareInvestissements

Amazon renforce son programme d’assistance médicale réservé à ses employés avec le rachat de Health Navigator

Les GAFA veulent prendre soin de leurs employés. Les États-Unis ne proposant pas de système de santé universel, la plupart des Américains sont assurés par leur entreprise. Dans ce contexte, Amazon avait décidé début 2018 de s’associer à Berkshire Hathaway, la société d’investissement du milliardaire Warren Buffett, et à la banque américaine JPMorgan Chase pour développer une mutuelle commune à destination de l’ensemble de leurs collaborateurs (1,2 million de personnes) et ainsi réduire leurs coûts d’accès aux soins de santé.

A cette première brique, Amazon, qui a pourtant retiré les avantages médicaux d’employés à temps partiel de Whole Foods Market, en a ajouté une deuxième en septembre. Lors de sa conférence annuelle, le géant américain a en effet annoncé le lancement d’Amazon Care, un programme pilote d’assistance médicale destiné à ses employés et à leurs familles travaillant à Seattle, où est situé le siège du groupe. Prenant l’apparence d’une clinique virtuelle, le service permet notamment de bénéficier de consultations médicales en visioconférence, de se faire délivrer des ordonnances et de réserver des médicaments auprès d’une pharmacie. Pour améliorer Amazon Care, la firme dirigée par Jeff Bezos vient d’acquérir la start-up américaine Health Navigator, qui développe une API pour les services de santé en ligne. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. 

Amazon Care, un outil pour tester le marché médical 

Fondée en 2014 par David Thompson, Health Navigator a mis sur pied une plateforme qui propose des outils qui peuvent être intégrés sous forme d’API aux services de santé en ligne, comme des applications de téléconsultation médicale ou des centres d’appels médicaux, afin d’améliorer le processus d’accompagnement des patients. L’entreprise s’est notamment distinguée pour ses outils en ligne de vérification des symptômes et de triage pour aider les services de santé en ligne à déterminer si le patient doit rester à la maison, aller voir un médecin ou aller directement aux urgences. 

Les services de Health Navigator vont être intégrés à Amazon Care, au même titre que ceux de la pharmacie en ligne PillPack, rachetée l’an passé par le géant américain pour 753 millions de dollars. Cette dernière proposant la livraison de médicaments, Amazon pourrait s’appuyer sur ce service pour tester ce segment de marché avec son service de livraison express Prime Now, d’abord auprès de ses employés dans le cadre d’Amazon Care puis à ses clients américains. 

Le marché pharmaceutique est considérable aux États-Unis dans la mesure où il s’agit d’un pays excessivement consommateur de médicaments, à tel point que les abus sont fréquents. Dans ce contexte, PillPack propose une solution pour résoudre ce problème, en fournissant des doses contrôlées. La société détient une licence pour opérer dans tous les États américains, sauf à Hawaï, ce qui pourrait grandement faciliter la tâche d’Amazon dans ce secteur. Plus largement, Amazon Care peut faire office de laboratoire pour permettre au géant américain de tester différents services afin de les perfectionner avant de les lancer sur le marché. Téléconsultation, livraison de médicaments ou encore appareils connectés, le champ des possibles est aussi immense que lucratif pour le mastodonte de Seattle dans le secteur de la santé.

Apple développe son propre réseau de cliniques 

Outre Amazon, Apple veut aussi proposer son propre programme d’assistance médicale à ses employés. Dans ce cadre, CNBC rapportait en début d’année que la marque à la pomme était en passe de lancer un réseau de centres de soins pour les collaborateurs d’Apple et leurs familles. 

Comme pour Amazon, ce dispositif médical pourrait permettre à Apple de tester ses nouveaux appareils et services dédiés à la santé. La firme dirigée par Tim Cook a notamment développé une fonctionnalité à destination des utilisateurs de sa montre connectée Apple Watch pour surveiller leur activité cardiaque. Après avoir capté notre attention avec leurs différents services en ligne et envahi notre espace intime avec les objets connectés, les GAFA vont-ils devenir nos médecins du futur ? L’expérimentation a déjà débuté sur leurs employés.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Amazon renforce son programme d’assistance médicale réservé à ses employés avec le rachat de Health Navigator
La Silicon Valley, tu passes ou tu t’en passes? 1/2
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
[Made in Switzerland] La Suisse à Slush 2019
Les offres d’emploi de la semaine
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Copy link