A la uneEurope

App Annie, Twitter, Dictanova…​​​​​L’actu de la semaine par Emmanuel Brunet (Eulerian Technologies)

Twitter va-t-il transformer vos tweets en publicités pour les marques?

Inéluctable (bis).

La semaine dernière, François Ziserman qualifiait d'"inéluctable" le fait que Twitter passe de 140 à plus de 1 000 signes. Cette semaine, Twitter fait enfin preuve de créativité, et cela va continuer et c'est tant mieux. Twitter, toujours déficitaire, doit innover ou glisser sur la pente savonneuse qui le mènera à sa déchéance. Jack Dorsey, revenu aux affaires il y a 3 mois, innove et secoue le cocotier pour remettre Twitter dans une dynamique de croissance. Il était clair que Dorsey allait annoncer rapidement des nouveautés. Alors, oui, on peut dire que Twitter se rapproche des annonceurs, va se remplir de pub et que c'était mieux avant… Mais c'est le jeu. Twitter nous offre gratuitement depuis bientôt 10 ans (en mars) un outil très utile; on peut bien tolérer le minimum de mercantilisme qui lui permettra de survivre à terme. C'était inéluctable !

Twitter va-t-il transformer vos tweets en publicités pour les marques?


 

Le patron de Netflix donne 100 millions de dollars pour encourager l’accès aux grandes écoles

Généreux. 

Reed Hastings, CEO de Netflix et signataire de « The Giving Pledge », va investir 100 millions de dollars dans un nouveau projet philanthropique et il ne s'est pas trompé. La base d'une société, c'est l'éducation de ses enfants et c'est précisément là que Reed Hastings veut agir en aidant les moins favorisés à accéder à des écoles de renom. A l'heure où le système éducatif français est fortement critiqué et semble aller à vau-l’eau, les exemples d'entrepreneurs digitaux qui ont connu le succès montrent que quand l'Etat faillit, des citoyens motivés contribuent à redresser la barre. C'est rassurant.

Le patron de Netflix donne 100 millions de dollars pour encourager l’accès aux grandes écoles


 

Skyscanner lève 170 millions d’euros, prêt au décollage

Paic Citron

On considère souvent le marché du voyage comme verrouillé à double tour par des géants au chiffre d'affaires à 10 chiffres. Les levées de fonds sur ce secteur sont rares en Europe surtout à ce niveau. La levée de Skyscanner prouve que sur le plus vieux segment du marché de la vente en ligne, il reste des parts de marché à aller chercher. Les 15 millions levés cette semaine par Dayuse auprès de Partech et ID Invest confirment cette tendance. Même le business du Travel, bien essoré par nombres d'intervenants, est encore loin d'avoir livré tout son potentiel. Le Travel, c'est comme le Paic Citron : «quand il n'y en a plus, il y en a encore».

Skyscanner lève 170 millions d’euros, prêt au décollage
 

 

Les Nantais de Dictanova lèvent 1,2 million d’euros…

Nantais

Et oui, une levée de fonds à 7 chiffres réalisée sur le sol français ne se passe pas forcément à Paris. Nantes, où les pionniers Lengow ou iAdvize ont connu une belle réussite, continue de montrer que malgré sa centralisation légendaire, la France n'a pas totalement étouffé sa province. Au-delà de l'aspect financier, le projet est intéressant, ce qui ne gâche rien. Les verbatims clients sont d'une richesse incroyable et sont générés en grande quantité. Nul doute que l'approche sémantique de Dictanova sera complémentaire des approches en vogue dans l'e-marketing qui se nourrissent aujourd'hui majoritairement des actions des internautes. Regarder ce que font les internautes, c'est bien. Comprendre ce qu'ils disent, c'est utile aussi !

[INSIDERS] Les Nantais de Dictanova lèvent 1,2 million d’euros…
 

 

Le géant App Annie lève 63 millions de dollars pour distancer la concurrence

Motivant

Cette semaine sur Frenchweb, une très belle levée de App Annie, le spécialiste de l'analyse mobile. 63 millions de dollars, même Outre-Atlantique, c'est une somme. Surtout un an après une autre grosse levée ($55M l'hiver dernier). Et puis, une start-up B2B spécialisée "data" qui lève près de 150 millions, ça ne court pas les rues, même aux US… Une jolie news porteuse d'espoir pour la technologie B2B, souvent parent pauvre de l'écosystème start-up. Si on ajoute que le fondateur d'App Annie est un français et que d'autres start-up viennent de lever des montants à 7 chiffres dans l'hexagone cette semaine (Ween, Le Collectionist, Dictanova, Dayuse…), on a là un joli signal pour l'innovation à la française et la French Tech. Une semaine de nouvelles prometteuses qui vient après un bel article du magazine Fortune qualifiant la technologie française d'être la "unexpected powerhouse" du CES 2016… N'en jetez plus ! Après une fin d'année triste à bien des égards, les premiers jours de 2016 apportent optimisme et motivation aux entrepreneurs français. 

Le géant App Annie lève 63 millions de dollars pour distancer la concurrence
 

 

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This