A la uneActualitéAsieTech

Apple ouvre un accélérateur d’applications en Inde pour chouchouter les développeurs

Quatrième centre technologique du monde en 2013, la notoriété de la métropole de Bangalore en Inde n'est plus à faire. La ville, qui compte déjà plus de 700 centres de R&D, va pouvoir ajouter Apple parmi les géants d'Internet attirés par son dynamisme. La firme vient Apple-Announces-New-iOS-App-Design-and-Development-Accelerator-in-Bengaluru.html »>d'annoncer qu'elle allait ouvrir un centre de développement et d'accélération dédié aux applications mobiles. L'objectif est aussi de capter directement une main d'oeuvre bon marché pour accélérer sur le développement de son langage Swift, pour l'iOS.

«C'est une immense preuve de confiance envers la communauté des développeurs indiens qui reçoivent l'opportunité de gagner en expertise sur le design et le développement (d'app) au niveau mondial», a commenté Deepinder Goyal, CEO de Zomato, un acteur indien de la restauration en ligne. Pour ce projet, l'Américain reçoit aussi le soutien de Kunal Bahl, CEO de Snapdeal (qui vient de lever 200 millions de dollars). 

«L'Inde est l'un des foyers de communautés les plus vibrantes et les plus entrepreneuriales en développement», indique Tim Cook. Reste que côté méthode, Apple reste assez évasif sur l'échange de compétences sur place. «Les équipes d'Apple vont inspirer, enseigner les meilleures pratiques aux développeurs, et les aider à transformer leurs aptitudes vers le design, la qualité, et la performance des apps», indique Apple. «Ils auront accès à nos outils (…) pour créer des applications pour des clients dans le monde entier.»

 

Lire aussi: 40 ans d’Apple: 10 chiffres à connaître sur la firme à la pomme

Zoom sur Bangalore, la Silicon Valley indienne aux 500 startups

Airbus part chasser les start-up en Inde avec le Numa
 

Bouton retour en haut de la page
Apple ouvre un accélérateur d’applications en Inde pour chouchouter les développeurs
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents