ActualitéBusinessMarketing & CommunicationTech

[Application] Autodesk s’offre pour 60 millions de dollars Socialcam, concurrent de Viddy

60 millions de dollars. C’est le montant du rachat de l’application Socialcam par Autodesk, éditeur d’un logiciel de design 3D, selon les informations de AllThingsD.

Toujours selon le blog américain, la finalisation de cette transaction devrait intervenir d’ici les trente jours à venir. Basée en Californie, la start-up Socialcam est présentée comme l’Instagram de la vidéo. Elle édite, en effet, une application mobile de partage et de filtres à appliquer sur les vidéos prises depuis un smartphone.

Fondée en mars 2011, la start-up ne compte que 4 collaborateurs qui partagent un open space à San Francisco.

Numéro 1 des applications sur Facebook avec 3,7M d’utilisateurs actifs par jour selon les  chiffres d’AppData, Socialcam apparaît donc comme un véritable concurrent de Viddy. Start-up qui a, pour sa part, récemment bouclé une levée de fonds de 30M de dollars lors d’un second tour de table.

Co-fondée par Michael Seibel, Ammon Bartram et Guillaume Luccisano, Socialcam a elle aussi procédé à une levée de fonds d’amorçage auprès de 30 investisseurs, dont de nombreux entrepreneurs de la Silicon Valley ainsi que des personnalités d’Hollywood.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Application] Autodesk s’offre pour 60 millions de dollars Socialcam, concurrent de Viddy
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?