BusinessDecode BusinessEuropeHR TechTV

Automatisation du travail via des robots logiciels: les entreprises françaises sont-elles prêtes?

Interview d'Arnaud Lagarde, directeur Europe du Sud d’Automation Anywhere

L’Américain Automation Anywhere veut accélérer l’adoption de l’automatisation des processus par la robotique (RPA), ces logiciels qui permettent d’automatiser les tâches répétitives des employés au sein des entreprises, en France. Pour cela, le groupe a récemment annoncé la création d’une filiale dans l’Hexagone. Il compte faire passer ses équipes sur place de 25 à 56 salariés d’ici fin mai.

Mais sur ce marché, Automation Anywhere est loin d’être seul. Il doit faire face au Roumain UiPath, au Britannique Blue Prism ou encore au Français Contextor, racheté en fin d’année dernière par SAP.

Des logiciels dont l’usage se démocratise depuis fin 2016

Automation Anywhere ne communique par sur son chiffre d’affaires mais revendique 1 200 entreprises clientes dans le monde. Cherchant à optimiser les tâches de leurs collaborateurs, ces dernières sont de plus en plus adeptes de ces logiciels qui permettent de gérer les tâches répétitives des salariés afin qu’ils se consacrent à celles qui ont une réelle valeur ajoutée.

Mais à quoi ce marché ressemble-t-il dans l’Hexagone? Dans le pays, c’est réellement depuis fin 2016 que la RPA s’est démocratisée selon Arnaud Lagarde, directeur Europe du Sud d’Automation Anywhere. «Aujourd’hui, quand vous regardez les statistiques, il y a 84% des entreprises en France qui ont déclaré qu’elles allaient investir de manière plus importante dans la RPA », illustre-t-il. En tout cas, selon Grand View Research, le secteur des services RPA pourrait représenter un marché de 8,75 milliards de dollars par an d’ici 2024.

Défis technologiques et culturels

La vision de l’entreprise est notamment qu’un jour, chaque employé puisse co-créer ses propres bots pour automatiser les tâches répétitives de son poste. Mais des challenges restent encore à relever avant une adoption massive de la RPA. «Aujourd’hui, la RPA automatise des process à base de règles sur des données structurées. Or, il y a 80% de l’information qui est en fait non structurée et qui est toujours utilisée dans les process et là les utilisateurs ont besoin d’utiliser des fonctions qu’on appelle cognitives », cite Arnaud Lagarde comme défi technologique. Pour y répondre, il explique que l’entreprise a créé sa solution de lecture de documents et d’analyse du contenu.

« Après, il y a quand même aussi un challenge de culture ». «Il y a une culture de ‘change’ à faire dans l’entreprise, d’information, de vulgarisation. Quand elle est bien menée, les utilisateurs sont très friands», assure le directeur Europe du Sud d’Automation Anywhere. L’entreprise travaille déjà avec des entreprises françaises internationales comme Sanofi, Eiffage, Bouygues Telecom ou encore Société Générale.

 

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Automatisation du travail via des robots logiciels: les entreprises françaises sont-elles prêtes?
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
[Tribune] French Tech: ambition et humilité ne sont pas contradictoires…
AssurTech : l’approche prédictive de Luko pour dépoussiérer l’assurance habitation
La startup Neuvoo lève 36,5 millions d’euros pour accélérer en France
Copy link