ActualitéInvestissementsStartupTech

Aux Etats-Unis, les investissements dans la cybersécurité ont plus que doublé sur un an

Les start-up américaines de la cybersécurité n’auraient pas trop de problèmes pour se financer. D’après le Financial Times qui cite le cabinet d’études PrivCo, les fonds de capital-risque américain y ont investi plus d’1 milliard de dollars sur les trois premiers mois de l’année. Ils ont déboursé environ 1,2 milliard de dollars, contre 540 millions de dollars au premier trimestre de l’an dernier, soit une progression de 122%. C’est la première fois que le montant de ces investissements atteint un tel niveau.

Un record que le journal américain explique par la recrudescence des attaques informatiques de grands groupes et surtout de leur publicité – on se souvient de l’affaire Sony Pictures -, ayant engendré des profits en hausse pour les start-up de la cybersécurité. Les investisseurs en capital-risque américains comptent ainsi sur une augmentation prochaine des dépenses de prévention contre les cyber-attaques de la part des entreprises américaines. Ils s’intéressent particulièrement aux dispositifs de sécurisation des téléphones portables.

Sur 2014, les start-up spécialisées dans la cybersécurité avaient levé pour 2,3 milliards de dollars, soit trois fois plus qu’en 2013. Synack a par exemple levé 25 millions de dollars au mois de février pour développer une plate-forme de recherche en cybersécurité par le crowdsourcing. Par ailleurs, Rapid7, LogRythm, Mimecast, acteurs américains de la cybersécurité, prévoient de s’introduire à la Bourse de New York prochainement.

Lire aussi:

>> Des missiles à la cybersécurité: l’Américain Raytheon prend le contrôle de Websense

>> Cybersécurité : Tanium lève 90 millions de dollars

>> Une centaine de banques auraient été victimes d’une cyber-attaque selon Kaspersky

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits 

Bouton retour en haut de la page
Aux Etats-Unis, les investissements dans la cybersécurité ont plus que doublé sur un an
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Pourquoi Eric Boustouller, ancien président de Microsoft Europe de l’Ouest, rejoint C4 Ventures
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques